Accueil / Culture / Littérature / développement personnel / Avoir le courage de ne pas être aimé, un ouvrage captivant et d’une belle élégance

Avoir le courage de ne pas être aimé, un ouvrage captivant et d’une belle élégance

Paru en mars 2018 aux Editions Trédaniel, Avoir le courage de ne pas être aimé est LE best-seller japonais à se procurer de toute urgence ! A travers ce livre, Ichiro Kishimi et Fumitake Koga nous proposent une conversation lumineuse entre un jeune homme et un philosophe. 

« La vie est simple » affirme le philosophe à son élève. Et face aux contestations du jeune homme, il devra faire preuve de patience et de bienveillance pour le lui prouver.

Alfred Adler, l’un des grands noms de la psychologie.

Les échanges qui découlent de ce profond désaccord nous permettent de découvrir (ou redécouvrir) la psychologie individuelle. Cet ensemble de théories psychologiques, élaborées par l’un des grands noms de la psychologie du début du 20ème siècle, à savoir Alfred Adler, rentrent en parfaite contradiction avec les théories freudiennes. 

En effet, Alfred Adler a développé l’idée que nos expériences de vie ne déterminent pas ce que nous sommes aujourd’hui, même en cas de traumatisme. La psychologie adlérienne insiste également sur le fait que l’être humain est capable de donner un sens à son existence et à ce qui l’entoure et de choisir le bonheur. C’est pourquoi à la question, « pouvons-nous changer ? », le philosophe (tout comme Alfred Adler) répond un grand oui ! Mais comment ? 

Un échange ébouriffant, qui résonne profondément.

Les réponses apportées par le philosophe sont claires et pragmatiques. Il démontre notamment à son élève l’importance de (re)devenir responsable de son existence, de redéfinir ses relations, d’avoir le courage d’être soi et donc d’être libre, quitte à déplaire, et de vivre l’instant présent.

Avoir le courage de ne pas être aimé nous invite à faire évoluer le regard que l’on porte sur nous-même et sur le monde. 

Cette conversation, à la fois philosophique et psychologique, est renversante. Elle rappelle les grandes réflexions de Socrate, Platon et Aristote, pour ne citer qu’eux. Les échanges sont fluides, pointus, sans pour autant être complexes. Le résultat est tout bonnement captivant, et d’une belle élégance.

Un échange ébouriffant, qui résonne (et raisonne!) profondément ! 

A propos remy salle

A lire aussi

Le chaos de la séduction moderne de Nathalia L. Brignoli

Les excellentes éditions Favre présentent un essai saisissant sur les nouveaux schémas de la séduction ...