Accueil / Culture / Littérature / BD / Badlands, L’enfant-hibou, premier tome d’un western fantastique.

Badlands, L’enfant-hibou, premier tome d’un western fantastique.

badlands-t1-l-enfant-hibou-soleilParu le 19 mars 2014, aux éditions Soleil, le premier tome de Badlands, intitulé L’enfant-hibou, amorce la nouvelle série de Corbeyran pour le scénario et Piotr Kowalski pour le dessin, un western fantastique ou aventure surnaturelle, mené par une héroïne aussi belle que déterminée.

XVIIème siècle, sur un fleuve en Amérique centrale, deux hommes sont dans une pirogue, l’un est âgé et pris d’une fièvre, Hernan, l’autre, Paco, est son assistant, il amène le malade vers la civilisation. Hernan essai de faire promettre à Paco de finir son œuvre avant de mourir, mais la fièvre le rattrape trop vite… 1880, sur un navire, quelque part dans l’océan atlantique, un homme semble dire des incantations incompréhensibles, devant lui un cube s’illumine , des éclairs en sortent et frappent l’homme, qui tombe à la renverse contre le coin d’un meuble. Allongé à terre, inconscient, la tête de l’homme saigne ! A New York, sur les quais du port, une femme, Perla, patiente, installée sur des marchandises que ses employés lui ramènent un chariot, en attendant, un bateau, mais surtout une personne…

Le scénario de Corbeyran est rapidement prenant, les faits fantastiques dès les premières pages attirent et captivent l’attention du lecteur, tout comme la fusillade inattendue, qui amène tout de suite l’action, car des cavaliers veulent reprendre leur bien, c’est-à-dire le chariot sur lequel, Perla et ses hommes partent ! Le ton est donc rapidement donné, et la lecture se fait facilement. Fantastique, action, western, oppression, belle aventurière, légende, ambiance pesante, des questionnements…Badlands.indd voilà, le mélange de l’intrigue qui intéresse dès la couverture. Quant au dessin de Piotr Kowalski, il est dynamique, précis, agréable et très efficace, autant pour les personnages, que les décors, paysages ou bâtiments.

Ce premier tome de Badlands, L’enfant-hibou, débute une série fantastique, qui offre un joli mélange des genres, une intrigue prenante et dynamique, avec un joli coup de crayon qui embelli la bande dessinée.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les immortalistes de Chloé Benjamin

Les excellentes éditions Stéphane Marsan présentent une saga familiale pleine de mystères : Les immortalistes ...

Lire les articles précédents :
Maxime Le Forestier à Nice le 13 mars

La salle était comble jeudi 13 Mars au Palais de la Méditerranée à Nice pour ...

La diversité MyseKit: des kits beauté personnalisés pour votre peau

Quand Joëlle Travers, fondatrice de MyseKit décide de lancer son concept en 2012, c’est un ...

Blanche hait la nuit, aux éditions Bayard jeunesse.

Paru le 13 mars 2014, aux éditions Bayard jeunesse, Blanche hait la nuit, est un ...

Fermer