Accueil / Culture / Littérature / BD / Buzzkill, un comics des éditions Delcourt

Buzzkill, un comics des éditions Delcourt

Buzzkill est un comics de Donny Cates, paru aux éditions Delcourt, fin août 2019. Une bande dessinée qui remet en question les stupéfiants et l’alcool comme catalyseur de facultés extraordinaires, pour un héros pas comme les autres, qui livre plusieurs combats.

buzzkill-comics-delcourtC’est dans un groupe de paroles que le personnage principal se présente sous le nom de Ruben. Il écoute le récit des autres en se disant qu’il est dans un cauchemar, que c’est une erreur, qu’il n’est pas comme eux et qu’il n’a rien à faire ici. Alors qu’il commence, lui aussi à se présenter, il s’excuse et il part. Arrivé dans la rue, il allume une cigarette et tente d’appeler son ex-petite-amie, Nikki. Alors qu’il laisse un message sur son répondeur, un homme, qui menait le groupe de paroles, vient à la rencontre de, soi-disant, Ruben. Il lui demande de revenir parmi le groupe, qu’il n’est pas obligé de parler, mais que tout le monde aimerait qu’il reste. Ruben écoute le sermon, tout en pensant qu’il aimerait bien mettre un pain, dans la gueule du mec. Mais tout cela n’est qu’une pensée qui lui traverse l’esprit. Aussi, il reprend son souffle et retourne auprès du groupe de soutien.

buzzkill-comics-delcourt-extraitLe scénario est bien découpé, avec différents chapitres, qui amènent à chaque fois un souffle nouveau et révélations, qui vont apporter son lot de rebondissements et de surprises. La narration est plaisante, avec ce héros particulier, qui décrit son histoire, et son super-pouvoir qui se révèle lorsqu’il est saoul ou sous l’emprise de drogues. Une addiction qui le mène à faire des bêtises, et reste loin du personnage de super-héros. Il va devoir faire un choix difficile entre rester sobre et mourir ou replonger dans cet enfer pour tenter de sauver ceux qu’il aime et rester en vie. La bande dessinée est intéressante et captivante, avec un héros qui se dévoile petit à petit, parfois avec quelques flashbacks. Le récit est donc détonnant, entre réflexions et actions, avec aussi des dialogues piquants, abordant de manière curieuse l’utilisation d’alcool ou de produits stupéfiants, en tant que catalyseur de facultés extraordinaires. Le dessin est vif, très expressif, avec un trait travaillé, offrant de belles planches à découvrir, ainsi que de belles scènes d’action.

Buzzkill est un comics singulier, une bande dessinée qui révèle un héros pas comme les autres, qui doit, pour trouver ses pouvoirs, boire ou se droguer, ce qui est également un problème pour lui et pour ceux qu’il aime…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Festival du Livre de Marseille : demandez le programme !

Pour sa deuxième édition très attendue, le Festival du Livre de Marseille organisé par l’association ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Clônes en série : Guerre et Paix !!

Voyagez avec "Clônes en série", aux Éditions Les Humanoïdes associés, sur un cargo de transport de clones appartenant ...

Montpellier : Le « Mo.Co » positionne l’art contemporain

Un nouvel espace dédié à l'Art Contemporain, depuis ce printemps, à Montpellier, c'est fait !. ...

Ivo Van Hove au théâtre Anthéa d’Antibes avec Journal d’un disparu de Leos Janacek

Après avoir triomphé avec la Comédie Française à l’ouverture du Festival d’Avignon avec  l’adaptation théâtrale ...

Fermer