chemical engineering homework help best weed for creative writing pay someone to do my stats homework gcu homework help creative writing minor ntu creative writing jobs kansas city creative writing on plastic pollution creative writing short course oxford university

Capitaine perdu, fin du diptyque

Le second et dernier tome de Capitaine perdu est paru fin octobre 2016, aux éditions Glénat. Une bande dessinée qui revient sur une partie de l’histoire de l’Amérique, une épopée ignorée d’un capitaine français…

capitaine perdu chapitre deuxHiver 1765, au fort Ouyatanons, sur la rivière Ouabache, il y a peu, au temps des français, les Miamis, Mascoutens et Kickapous se comptaient par milliers. Mais ce temps-là parait déjà bien loin… Aujourd’hui le grand chef Outaouais est assis au fort, avec les chefs tuniques rouges, pour signer la paix. Ainsi il accepte le traité que propose le roi Georges. Une sage décision pour les anglais qui se voient ravis et mettent sur un piédestal Pontiac, qui sera l’interlocuteur pour rétablir la paix… Mais les conditions pour cette « paix » ne plaît pas à tous les indiens, ainsi des tensions refont surface, dans ces négociations durent à suivre et à travailler. Saint-Ange, dernier capitaine français en poste, doit négocier la transition, un travail fastidieux et dangereux.

capitaine perdu chapitre deux extraitLa fresque historique se poursuit, avec cette adaptation de ce livre de voyage, qui met en lumière, sur les bords du Mississippi, Saint Ange, dernier capitaine français à remettre aux anglais les clés de toute l’Amérique. Le héros continue donc sa vie en Amérique, entre obligations et amour. Les indiens, quant à eux, ne sont pas tous en accord avec le traité de paix. Du coup les tensions sont très présentes et des confrontations ont lieu. Le charisme du héros est très bien mis en avant dans cette bande dessinée intéressante. Le récit est dynamique et plaisant à découvrir, avec ce pan d’histoire trop peu connu. Le graphisme est aussi vif et juste, un talent incroyable et pour de belles mises en page, un cadrage dynamique et une mise en couleurs directes.

Ce second tome de Capitaine Perdu signe la fin de cette fresque historique, cette incroyable épopée trop peu connu de l’histoire d’Amérique. Un récit fascinant et intéressant qui est très bien reproduit au niveau du graphisme somptueux.

A propos celine.durindel

A lire aussi

header-we-only-find

We only find them when they’re dead – Tome 1 chez Hi comics

Malgré une dure concurrence en space opera, Hi Comics se met à la page avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com