Accueil / Culture / Littérature / BD / « C’était mieux hier » la nouvelle BD de Monsieur B – Ed. Physalis

« C’était mieux hier » la nouvelle BD de Monsieur B – Ed. Physalis

« C’était mieux hier » la nouvelle BD de Monsieur B – Ed. Physalis se présente sous forme de « Comic Strips » savamment mis en couleur par Emmanuel Lepage. Sur un ton plus humoristique que sarcastique, elle reprend l’une des expressions les plus répandues des nostalgiques du temps passé : « c’était mieux avant » !

 

Cétait mieux hierMonsieur B. nous entraine dans 162 strips récapitulant toutes les anecdotes possibles de ce fameux « adage » , et nous fait prendre conscience d’une réalité à laquelle on aurait même pas pensé !! il y a tant de vérités dans chacune des pages de cette BD, que ça en devient étonnant et presque ridicule quand on y pense !!   comme par exemple :

– « hier, parler d’agriculture bio était un pléonasme » ou, – « hier, le minitel , c’était Hi-Tech » …

Il aborde tous les sujets : musique, objets, film, nourriture , jusqu’à nous ramener les pieds sur terre, avec un « demain, on parlera chinois, et la retraite sera repoussée à 92 ans  » !!! ( on espère que non hein ?!) pour arriver à la conclusion ultime « c’était mieux avant?? mais avant quoi exactement? et si aujourd’hui c’était moins pire qu’hier finalement … vivement demain alors ?? »

Monsieur B., alias Bertrand Marceau aurait pu continuer ses études scientifiques, mais, heureusement pour nous, il est tombé dans le 9eme art et il a déjà su nous régaler avec , entre autres, ses albums « Coloc Party » (ed.Bamboo) ou  « Histoires de mecs et de nanas » (ed.Delcourt) .

Cette nouvelle BD « C’etait mieux hier » est à prendre de deux façons : avec légèreté, elle  vous divertira avec ses situations cocasses et amusantes et on la trimballera pour la lire de retour du lycée dans le bus, aux toilettes, mais aussi à la cantine du boulot pour faire rire les collègues !

Prise avec plus de sérieux, elle nous interrogera sur cette glorification maladive et perpétuelle du peuple, à vouloir retourner en arrière, symbole du stress de l’avenir et/ou de l’impossibilité à se projeter dans le futur . Ou tout simplement symbole de rébellion, significatif d’un peuple toujours insatisfait !

Le lecteur se paiera, dans tout les cas, de bonnes tranches de rire ! A faire absolument passer à son voisin, de 9 ans à 99 ans !

article – Stephanie BK

 

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Ana Ana, le onzième tome, Ana Ana très pressée

Ana Ana très pressée est le onzième tome de la série pour les jeunes lecteurs ...

Lire les articles précédents :
Le Pont du Gard, fête ses 30 ans au Patrimoine Mondial UNESCO

C'est le député William DUMAS ( 5ème circonscription du Gard-PS) qui a présenté le programme des évènements ...

Les 7 Péchés Capitaux du Rire

Pierre Desproges a dit "on peut rire de tout, mais pas avec tout le monde". ...

Xperia Z3: Jouer à la PS4 sur un smartphone!

Cette semaine nous avons pu tester le Xperia Z3, un smartphone haut de gamme de ...

Fermer