Éloge littéraire d’Anders Breivik … le livre scandale de Richard Millet

Vers une nouvelle affaire Rushdie ? Le monde littéraire est actuellement secoué par un pamphlet ambigu, accordant une certaine sympathie au meurtrier norvégien Anders Breivik, qui a abattu froidement 77 personnes en juillet 2011. Cet écrit relance le débat sur les limites de l’homme de lettres et sur ses engagements politiques. Une affaire à suivre, qui va susciter bon nombre de polémiques …

Un livre qui peut choquer son public

Au cours des pages de cet écrit, Milliet écrit, notamment, que les actes de Breivik sont frappés par leur perfection formelle et qu’il est sans doute ce que méritait la Norvège. Il le dépeint comme un bourreau et une victime. Il continue en décrivant cet homme comme un enfant de la ruine familiale et de la fracture idéologico-raciale, que l’immigration extra-européenne a engendrées. Enfin, à mots couverts, il semble annoncer une guerre civile prochainement en Europe. De tels propos ne peuvent que surprendre le lecteur. Faut-il y voir une forme de provocation destinée à favoriser la carrière de l’écrivain, ou au contraire une certaine attirance pour ce meurtrier décrit par certains comme un dément ?

Les limites de l’homme de lettres

Richard Millet est souvent décrit comme un éditeur à succès (il publia notamment « l’art français de la guerre ») et un écrivain complexe et tourmenté. En règle générale, il semble assez controversé dans le milieu littéraire français. Son ouvrage relance la polémique sur les limites à ne pas dépasser lorsqu’on écrit. Sur des sujets sensibles comme la religion, le racisme ou le sexe, personne ne peut tout se permettre et chacun de nous doit garder le contrôle de ce qu’il écrit. Cela n’empêche pas l’homme de plume d’être engagé. Sartre souhaitait que tout écrivain manifeste son engagement politique, car aucun écrit n’est neutre en général. Quoiqu’il en soit, il est certain que cet éloge littéraire d’Anders Breivik fera encore couler beaucoup d’encre …

A propos Agence

A lire aussi

un-capitaine-de-quinze-ans-chapitre2-vents-ouest

Un capitaine de quinze ans – Chapitre 2

Un capitaine de quinze ans est un diptyque, de Frédéric Brrémaud et Christophe Picaud, qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com