Accueil / Auto-Moto / Essais de la HYUNDAI i30 en Champagne

Essais de la HYUNDAI i30 en Champagne

Un petit gabarit… qui fonctionne bien !

I30 les nouveaux modèles
I30 les nouveaux modèles

Comment ça petit gabarit ? non, non, du calme ! Je parle de voiture, of course ! Une Hyundai (prononcez comme cela s’écrit) i30 toute flambant neuve, ça a de l’allure ! Rien de surprenant à la vue des efforts de la marque coréenne pour « performer » sur un segment hyper compétitif du marché : le C. Son ambition : répondre aux attentes d’un large public : familles, jeunes, hommes, femmes. Ses accroches : une ligne symbolique pour le marché européen, le « fluid sculpture » et des équipements à profusion, (climation bi-zone, nombreux compartiments de rangement polyvalents, bref, une voiture moderne en somme ! Ainsi, lorsque le constructeur a convié la presse pour les essais de la gamme qui est complète depuis fin 2012, France Net Infos a répondu présent. Et me voilà rapidement en présence de trois inconnus : le modèle break CRDI de la gamme, nommée Sport wagon, les routes sinueuses de la campagne champenoise… et un compagnon de route… Comme il a l’air sympathique et que je veux lui montrer que moi aussi, je sais être galante, je lui cède d’abord le volant ! Comment s’est passée notre découverte ? Vous saurez tout, tout de suite…

Tout d’abord, et c’est une évidence, le premier contact est externe… Notre i30 Sport Wagon est blanche, nous pouvons apprécier son dynamisme, sa sobriété, son aspect résolument sportif et envolé. Cependant, cette recherche géométrique, à mon sens, lui confère un caractère typiquement masculin, même si aujourd’hui, il est de plus en plus difficile de se prononcer en faveur d’une telle ligne de démarcation.

Puis nous pénétrons le véhicule et nous installons, prêts pour notre périple. Enfin, nous avons un peu de mal à partir car il faut avouer que nous avions oublié comment fonctionne une voiture moderne, ne nécessitant pas de clé au démarrage : oui, il faut débrayer quand même, il ne suffit pas d’appuyer sur le bouton !!!

Performances de l’i30 à l’examen…

Ces émotions passées, nous pouvons effectivement évaluer notre environnement. L’habitacle est spacieux et lumineux grâce à son toit ouvrant panoramique, le tableau de bord, très convivial. Bien évidemment, les sièges arrières sont entièrement rabattables ce qui permet au coffre d’atteindre une capacité totale de 1642 l (528 l en position normale) et les finitions sont plus de convenables, même si nous savons que tout n’est pas entièrement cuir… Mon compagnon de route me fait savoir qu’il n’est pas fan des boutons d’ouverture automatique des vitres… L’assise est très confortable et nous le constatons immédiatement. Pourquoi serait-ce une surprise ?

I 30 intérieur version 3 portes
I 30 intérieur version 3 portes

Nous arrivons sur l’autoroute et la voiture prend sa vitesse de croisière. Il est indéniable que le constructeur a prêté une attention particulière à la motorisation. Il y a de la nervosité, mais sans débordement, la transmission est sous six rapports et l’impact écologique peut être amélioré, grâce au système blue drive, qui permet de réduire la consommation de carburant, en option sur le modèle. Le modèle 1.6 CDRI oppose une consommation de 4,2l/100 et des émissions de 110g/km, pouvant être ramené à 97g/km pour le modèle essence.

Nous sortons de l’autoroute dans la région d’Epernay et pour rejoindre Reims, nous empruntons des petites routes avec une alternance de sinuosités, d’aspérité, ou tout simplement des lignes droites. Mon compagnon de route fait subir à la voiture un vrai test de tenue de route. La puissance du moteur nous surprend. Le break, c’est une voiture d’homme !

Notre parcours s’interrompt quelque peu (eh, oui, nous faisons une pause ! Cela faisait quand même un peu plus de deux heures que nous étions partis !) Je fais savoir à mon compagnon de route, que nous n’avions pas testé la marche arrière et que je le ferais volontiers… (rien pour les caméras de recul ! )Il me promet de rentrer à Paris en marche si d’aventure c’est lui qui reprenait le volant. Je ne lui laisse pas cette opportunité… Le retour, c’est pour moi !

Et place au plaisir de conduire…

Notre route de retour était sans surprise : prendre l’autoroute jusqu’à Paris. Il nous est proposé de repartir avec le modèle version 3 portes. Nous tombons sous le charme de son intérieur bicolore tout cuir. Ayant vu mon compagnon de route se plaire dans la conduite de la Sport Wagon, j’étais sûre que cela allait être mon tour. Soit, j’ai besoin moi aussi d’un petit temps d’adaptation à la haute technologie mais je me plais déjà au volant. Il est souple et élégamment « décoré » d’une quantité impressionnante de boutons, représentant des fonctionnalités que je n’ai pas identifié en totalité, je l’avoue, mais je soupçonne qu’ils étaient en rapport avec le Flex Steer, la technologie innovante qui permet de varier le degré d’assistance et la réactivité de la direction en fonction des conditions de conduite : confort, normal, sport. Le véhicule offre une excellente stabilité. Faut-il y voir un effet des pneus. Hyundai a de toute évidence misé sur des équipements offrant une plus grande assistance au conducteur ; il en résulte donc une conduite tout en confort. Ces derniers sont : l’ESC (système de stabilité électronique), le VSM (gestion de la stabilité du véhicule), l’ABS (système antiblocage des roues), le BAS (système d’aide au freinage d’urgence), le HAC (aide au démarrage en côte), l’ESS (signal d’arrêt d’urgence).

Au dernier péage, je laisse tomber malencontreusement une pièce de monnaie, notre sésame pour Paris, qui s’est nichée sous le véhicule. Je ne rate pas cette occasion pour effectuer une toute petite marche arrière (oui, la circulation était fluide et nul véhicule ne me suivait !). Les caméras de recul se mettent immédiatement en fonction et je suis conquise ! Mes éléments préférés : sa taille, l’écran de recul, l’écran tactile haute définition ( j’adore la forme arrondie/oblongue des cadrans), le toit panoramique et les rétroviseurs extérieurs qui fournissent un large champ de vision… Et un grand merci à mon formidable compagnon de route, qui n’a rien d’un misogyne.

Comment se positionne la i30 sur son marché ?

Hyundai qui fabrique en Europe ses modèles à destination du marché européen est le parfait challenger de la Polo Wolkswagen. La maison se veut innovante dans toute son offre à la clientèle, la construisant justement au centre des préoccupations de cette dernière. Ainsi, les véhicules bénéficient de la garantie « triple 5 » : 5 ans de garantie kilométrage illimité, 5 ans d’assistance gratuite, 5 ans de contrôle annuel visuel. Le fabriquant entend également se déployer davantage sur le marché des professionnels, par le biais du leasing (location long terme) en partenariat avec la société Arval. Enfin, pour les particuliers, elle ajoute un volet social « assistance perte d’emploi ». Voir les détails auprès du constructeur ou sur le Site Hyundai.

Hyundai souhaite inscrire son déploiement stratégique sur le segment C dans les perspectives de croissance de ce marché qui devrait atteindre 7% en 2014 et attend des ventes annuelles à hauteure de 120 000 unités pour les nouvelles i30.

Combien coûte une i30 ?

La i30 3 portes sur la route
La i30 3 portes sur la route

Modèle 5 portes : Pack inventive essence : 18 300 €, Pack inventive limited (jusqu’à fin juin 2013) : 19 000 €, Pack inventive Blue Drive (diesel) : à partir de 21 000, Pack sensation blue drive : 23 400 €, Pack panoramic sensation 24 500, Pack premium de 26 050 € à 26 850 €

Modèle 3 portes : Pack évidence :  16 400, Pack inventive limited 21 300 €, Pack Premium : 25 550 €

Sport Wagon : Pack inventive : 22 000 €, Pack business : 25 250 €, Pack premium de 27 050 à 27 850 €

 

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

les-desaxes-paris-1

Les Désaxés – Virtuoses et burlesques au Théâtre de l’Alhambra – Paris

Les Désaxés – Création de «SAX», le nouveau spectacle musical burlesque de et par Les Désaxés ...

Lire les articles précédents :
This is (not) music 47 jours de festival street art à Marseille

Le Cabaret Aléatoire propose le festival : This is (not ) music  du 25 avril au ...

Littérature: un roman « muy caliente »

  Branle-bas de combat dans la littérature érotique ! LA SORTIE DES 7 TRAVAUX D’APHRODITE MET ...

Le MoDem écarté des primaires .

Eugène Caselli regrette cette décision. Marseille le, 26 avril 2013. "Je regrette la décision prise, ...

Fermer