Accueil / Culture / Littérature / BD / Extremity, un récit complet des éditions Delcourt

Extremity, un récit complet des éditions Delcourt

Extremity est un comics de Daniel Warren Johnson et Mike Spicer, paru aux éditions Delcourt, en mars 2019. Un récit complet post apocalyptique épique, une bande dessinée qui a fait l’objet d’une nomination aux Eisner Awards 2018.

extremity-bd-comics-delcourtThéa est la narratrice de son histoire et de l’histoire de son clan. Elle affirme qu’elle n’est pas douée pour beaucoup de choses. Il y a longtemps, par contre, elle était la meilleure dessinatrice de son clan. Toutes les plaines flottantes connaissaient son talent. Ses esquisses recouvraient le sol de la maison, elle passait ainsi son temps à dessiner. C’est ce qui la définissait, jusqu’au jour où tout a basculé, ce jour où ils ont été attaqués. Sa maison lui a été prise par les Paznina. Ils ont également tué sa mère et la seule chose qui faisait d’elle qui elle était, lui a été enlevé. Sa main droite a été coupée. Théa y pense tous les jours, elle tente de surmonter son chagrin, sa peine, elle essaie de nouveau de dessiner avec sa main gauche, mais ses esquisses ne sont plus aussi belles qu’avant. De colère, la jeune femme jette son carnet de dessin. C’est à ce moment-là que son frère Rollo arrive avec son carnet dans les mains, lui demandant si elle s’était remise à dessiner.

extremity-bd-comics-delcourt-extraitLes deux jeunes gens sont emportés dans la furieuse vengeance de leur père, qui mène un combat sans fin pour exterminer le clan des Paznina. Une guerre qui n’en finit pas sur cette planète désolée. Les combats sanguinaires ne cessent de mener son quotidien chaotique, elle qui ne rêve que de retrouver la capacité à dessiner de nouveau. Le récit est assez entraînant et prenant, offrant un découvrir un monde dans le chaos et l’anarchie, une fureur post apocalyptique, avec une ambiance malsaine, un peu comme Mad Max. La bande dessinée est surprenante, avec des personnages et des rencontres, qui mènent vers une intrigue bien menée et révèle, petit à petit ce personnage particulier, meurtri et attachant. L’histoire est forte, violente et touchante, dans laquelle des enfants refusent de devenir les instruments de la vengeance de leur père aveuglé. Le dessin est bien découpé, très plaisant, avec un trait vif et fluide, et des scènes de combat spectaculaires.

Extremity est un comics surprenant, touchant et violent, une bande dessinée spectaculaire qui offre à découvrir une histoire sombre, vengeresse, dans laquelle les hommes sombrent petit à petit, perdant toute humanité et valeur.

A propos celine.durindel

A lire aussi

marie-antoinette-t2-premiers-bals-flammarion

Marie-Antoinette et ses sœurs – Premiers bals

Premiers bals est le deuxième tome de la série d’Anne-Marie Desplat-Duc, Marie-Antoinette et ses sœurs, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
mariage
Frederick Dewitte, photographe de mariage à Lyon

Lyon ne se résume pas à la façade opulente. Au-delà des chères boutiques et restaurants ...

La vie commence avant la naissance, N. Lancelin Huin, Ed. Josette Lyon

"La vie commence avant la naissance" est un ouvrage disponible aux Éditions Josette Lyon écrit ...

Le baiser de Gustav : le dernier roman de Martine Magnin

Les Editions Pierre Philippe créées en 2011 sont dirigées par Philippe Villette, qui lance en ...

Fermer