Accueil / Culture / Littérature / Femmes de Dictateur : Diane Ducret

Femmes de Dictateur : Diane Ducret

Diane Ducret aborde un pan de l’Histoire souvent oublié : la place des femmes auprès des dictateurs et leurs rôles. Ce sujet redéfinit les influences de ses femmes de l’ombre qui parfois ont dépassé leur mentor. Cette auteur choisit de traiter ce thème afin de donner un caractère différent de l’homme cruel. Elle s’attarde sur les hommes du XXème siècle qui ont bouleversé l’Histoire: Mao, Lénine, Staline, Hitler, Bokassa..mais surtout sur leurs compagnes Jiang Qing,Nadia, Catherine, Elena,Eva…

 

femme de dictateur


Ces femmes ou ces maîtresses, qui ont traversé le destin souvent tragique de ces hommes violents, donnent une image souvent méconnue de leur amant. Elles sont parfois fragiles ou plus puissantes que ces hommes mais sont toujours attirées par le magnétisme du pouvoir.

Leurs histoires débutent dans une danse amoureuse et se finissent en tragédie.

Les dictateurs sont charismatiques, violents, dominateurs dans leur rapport amoureux. Certains sont domptés par ces femmes qui frayent avec le pouvoir, elles possèdent le don de les dominer soit par leur passion amoureuse soit par leur intellect.

Diane Ducret décrit la vie plus intime de ces dictateurs. La place incommensurable, que peut prendre ses concubines adulées, méprisées, humiliées, cocufiées, a parfois modifié le destin de l’Histoire. Cette dimension humaine des dictateurs alerte sur notre vision erronée des hommes de pouvoir. Cet essai mérite de regarder l’Histoire de manière féminine.

 

Voici quelques citations tirées de cet essai :

« Ils sont cruels, violents, tyranniques et infidèles. Et pourtant, elles les aiment. Trompées avec d’innombrables rivales, sacrifiées à la dévorante passion de la politique, épiées, critiquées, enfermées, elles résistent. Parce qu’ils les fascinent. Parce qu’ils ont besoin d’elles. »

 » Les bienfaits d’Angelica envers Mussolini sont en effet ceux d’une pietà désintéressée. Elle le sauve, selon elle, de « l’hystérie, la misère et le désespoir » en lui ouvrant les voies du socialisme. »

 » Nadia, Inessa, Vladimir forment ainsi l’union qui donne naissance à l’ Union soviétique, et dirige le 1er Etat communiste, depuis le Kremlin. »

 » La femme la plus simple de la Russie vécut ainsi avec l’homme le plus puissant et le plus destructeur de la Russie moderne durant presque deux decennies. »

 » A ses yeux, cette fille aux cheveux roux-feu toujours en bataille porte la marque du démon. La femme arborant une chevelure cuivrée est alors un obscur objet du désir dont il faut se méfier. »

 » Felismina, gardienne féroce de l’ordre nouveau, est crainte comme aucune femme ne le fût jusqu’alors. Elle ne croit plus en Dieu mais en Salazar. »

 » Elle est et reste la mère de ce pays, et de tous ceux qui foulent la terre de la Roumanie. »

 » Celle qui le réconfortait toujours d’un amour et d’une présence inconditionnels l’abandonne. Ainsi font les femmes. »

A propos Agence

A lire aussi

Orcs & Gobelins, tome 4, Sa’ar

La série Orcs & Gobelins s’enrichie d’un quatrième tome intitulé Sa’ar, paru aux éditions Soleil, ...

Lire les articles précédents :
boutique en ligne
E-commerce : Créer sa boutique en ligne ! rendez vous sur France Net Infos

De plus en plus d’entrepreneurs lancent leurs boutiques en ligne , mais comment faire ? quels statuts ? les paiements...

Mille et un bronzages…!

Adeptes des peaux pâles, passez votre chemin! Ce sujet s’adresse aux Beauty addicts mordues d’effet bonne mine et de teint...

RIVAGES : direction l’océan pour Bernard Stamm

Ce lundi 4 avril, le projet Rivages achève une étape importante de sa vie. Le bateau s'apprête en effet à...

Fermer