Accueil / Culture / Cinéma / Festival de Cannes J4 : Le livre d’image et Les éternels

Festival de Cannes J4 : Le livre d’image et Les éternels

Jeudi, quatrième jour de la compétition au festival de Cannes, les festivaliers ont pu découvrir le nouveau film de Jean-Luc Godard, Le livre d’image. Il n’était pas présent. C’était son choix ; comme en 2014 lorsque son film Adieu au langage avait été présenté. Avec Le Livre d’image, il se livre à une réflexion sur le monde. Sous forme de montages, de collages d’images, d’extraits de films, de photos, de textes, il plonge dans le passé pour montrer que le monde, et notamment l’Occident va mal. Il cite tour à tour Montesquieu, Rimbaud, Joseph de Maistre et même Bécassine « qui se tait ». Jean-Luc Godard, lui, ne se tait pas. On entend sa voix dans le film, prononçant des sentences pour accompagner son maelstrom d’images. Il montre le mal qui ronge le monde, la guerre, évoque longuement le monde Arabe. Un film qui peut déstabiliser et auquel beaucoup n’ont pas adhéré. C’était déjà le cas pour Adieu au langage en 2014 et il avait obtenu  le Prix du Jury du festival de Cannes, ex aequo avec Xavier Dolan. 

Festival de Cannes 2018 Jour 4 (1)

Le deuxième film en compétition au festival de Cannes était Les éternels du réalisateur chinois Jia Zhang-Ke. Une histoire d’amour qui débute en 2001 dans le milieu de la pègre. La jeune Qiao est amoureuse de Bin, chef de la mafia locale. Un jour, ce dernier est attaqué par une bande rivale et Qiao parvient à le sauver en tirant des coups de feu. Elle est arrêtée et condamnée à cinq ans de prison. Quand elle en sort, elle part à la recherche de son amour de jeunesse n’hésitant pas à avoir recours aux techniques de la pègre pour pouvoir survivre. Elle le retrouve mais il a choisi une autre vie, avec une autre femme. Il refuse de la suivre. Qiao fidèle aux valeurs de la pègre, poursuit sa vie pendant des années jusqu’à ce qu’un jour Bin lui téléphone et retourne la voir… En 2015, Jia Zhang-Ke avait présenté à Cannes Au delà des montagnes. Les éternels, par sa construction narrative en trois parties, son histoire et même l’utilisation de la musique (ici on entend « YMCA » à plusieurs reprises tandis que dans son précédent film c’était « Go west »), présente des similitudes avec Au delà des montagnes. Le cinéaste chinois fait le portrait d’une femme forte, combative et amoureuse face à un homme lâche. L’actrice Zhao Tao interprète le personnage de Qiaoavec  beaucoup de sobriété et d’émotions retenues.  Peut-être une première candidate au prix d’interprétation. 

Le festival de Cannes à suivre chaque jour avec France Net Infos

Tous nos chroniques au jour le jour au festival de Cannes avec les photos des marches

A propos laurence ray

A lire aussi

Un si grand soleil sur France2 : rencontre avec Chrystelle Labaude

Lundi 27 août à 20h40, les téléspectateurs de France 2 pourront voir le premier épisode ...

Lire les articles précédents :
Boom, signé Julien Dufresne-Lamy

Boom, le nouveau roman pour adolescent de Julien Dufresne-Lamy, est paru aux Editions Actes Sud ...

magnepices-magn'epices-slider
Magn’épices – Les épices bio en magnet’ toujours prêtes !

Magn'épices - Médaillées de bronze au Concours Lépine 2018, les Magn'épices sont bio, magnétiques, super ...

Adina E nous force à bouger avec Changing

Changing, la vidéo d’Adina suit une femme qui fuit sa maison, ses habitudes, éprouvant le ...

Fermer