Accueil / Culture / Cinéma / Ouverture du 71e Festival de Cannes

Ouverture du 71e Festival de Cannes

Mardi soir, Cate Blanchett, la présidente du jury, accompagnée de Martin Scorsese ont déclaré ouvert le 71e Festival de Cannes 2018 après une magnifique montée des marches où se sont succédé de nombreuses stars. Leila Bekhti, Julianne Moore et Isabelle Adjani étaient présentes sur le tapis rouge comme ambassadrices de l’Oréal. Nous avons également pu voir Chiara Mastroianni, Géraldine Nakache, Cécile de France, Ariane Ascaride, Virginie Ledoyen ainsi que Benicio del Toro, tous deux jurés de la sélection Un Certain Regard. Anna Karina, présente sur l’affiche de cette nouvelle édition, a monté les marches, visiblement ravie d’être là pour ce Festival de Cannes 2018.

Après la montée des marches de Cate Blanchett et de tous les membres du jury, les flashes des photographes ont crépité à l’arrivée de l’équipe du film d’Asghar Farhadi, Everybody knows. Penelope Cruz et Javier Bardem ainsi que Ricardo Darin ont assuré une montée des marches très glamour pour ce premier jour. 

Ceremonie ouverture festival de Cannes

Il est à noter que tout le monde a respecté les nouvelles règles du  Festival de Cannes 2018 : il n’y a pas eu de selfies sur les marches. 

Cette année, le film d’ouverture du  Festival de Cannes 2018 avait le privilège d’être en compétition. Asghar Farhadi est venu à plusieurs reprises à Cannes. Avec Everybody knows, le cinéaste iranien a tourné son film en Espagne, dans une langue qu’il ne connaissait pas. Pendant cinq ans, il a mûri ce projet. Entre temps, il a réalisé Le client. Tous les comédiens, Penelope Cruz et Javier Bardem en tête, ne tarissent pas d’éloges sur Asghar Farhadi qui a pris très au sérieux le fait de tourner son film en langue espagnole. Il défend l’idée que les émotions, les sentiments sont les mêmes partout dans le monde. On se souvient d’ailleurs que l’actrice française Bérénice Bejo avait joué dans Le Passé. Si Everybody knows a une apparence très espagnole et européenne, il n’en demeure pas moins doté d’une âme orientale. Comme il l’a expliqué en conférence de presse, dans l’art classique iranien, l’artiste disparaît entre le spectateur et l’oeuvre, faisant en sorte que la mise en scène ne se voie plus.

Everybody Knows est un drame familial construit sous forme de thriller qui aborde des thèmes chers aux yeux du réalisateur iranien : la paternité, l’honneur, la générosité, les rapports père-fille. Penelope Cruz incarne Laura, qui vit en Argentine, et revient avec ses deux enfants en Espagne à l’occasion du mariage de sa soeur. Elle va retrouver toute sa famille mais aussi Paco (Javier Bardem), son beau-frère. Le soir de la fête du mariage, un drame se produit, entraînant de nombreuses interrogations et laissant deviner que des secrets pèsent depuis longtemps dans cette famille. Penelope Cruz est magnifique en mère éplorée, prête à tout pour sa fille. Javier Bardem, incarne un homme sombre, généreux. Ricardo Darin interprète le mari de Pénélope Cruz, croyant, plein de blessures intérieures. Dans ce film, tout le casting est formidable, surtout les femmes qui composent cette famille. Malgré quelques longueurs, il questionne sur des thèmes essentiels à travers des personnages démunis face à un drame familial. Asghar Farhadi a posé des questions qui l’intéressent en tant qu’homme. Qu’aurait-il fait lui-même devant une telle situation ? 

A l’issue de la conférence de presse, il a tenu à rappeler qu’un autre film iranien serait présenté à Cannes durant le Festival, Three Faces de Jafar Panahi. Le réalisateur ne sera sans doute pas autorisé à quitter l’Iran pour venir présenter son film. Asghar Farhadi, ému, a tenu à lui rendre hommage. 

Demain, suite de la compétition avec deux films : Yomeddine etLeto

Le festival de Cannes à suivre chaque jour avec France Net Infos

2° jour à Cannes3 ° jour à Cannes4 ° Jour à Cannes5° Jour à Cannes

6° Jour à Cannes 7° Jour à Cannes8° Jour à Cannes9° Jour à Cannes

10° Jour à Cannes – 11 ° Jour à Cannes – Cérémonie de Clôture

 

 

A propos laurence ray

A lire aussi

pourang-mentaliste-le-secret-paris

Pourang le mentaliste – Une date supplémentaire à « Le Secret » Paris

Pourang – Succès prolongation – Le mentaliste bluffant prolonge d’une date, son spectacle  « Labyrinthe » au Théâtre immersif Le ...

Un commentaire

Lire les articles précédents :
Boarding House Reach : le nouveau projet de Jack White
Boarding House Reach : le nouveau projet de Jack White

Après The White Stripes, The Raconteurs, The Dead Weathe, l'auteur compositeur et producteur de génie est de ...

Candida Höfer, ses « Portraits d’Espaces » au Carré d’Art (Nîmes)

Candida Höfer est réputée pour la précision de sa méthodologie, et de sa technique, tout ...

Mon premier Larousse des grandes questions

Mon premier Larousse des grandes questions est un documentaire assez complet, qui vient répondre aux ...

Fermer