national 5 creative writing folio ghostwriter master thesis kosten english creative writing major wwu edinburgh napier creative writing ma university of georgia creative writing program

Garder le lien – Longueur d’ombre

Garder le lien – Longueur d’ombre est une nouvelle bande dessinée de la collection Les nouvelles routes du soi, des éditions Glénat. Un roman graphique de Makyo et Federico Nardo, paru fin août 2021, qui donne à réfléchir, sur le lien, la relation avec autrui.

garder-le-lien-longueur-ombre-glenatSeptembre 2020, à Paris, une jeune femme rentre dans un immeuble, monte des escaliers, avant de se retrouver devant la porte de son appartement. Sur sa porte se trouve un papier. Sur le papier un message étrange et inquiétant. Ailleurs, à un casting, deux acteurs discutent. L’un d’eux se demande ce que sont ces phrases à la con ! L’autre lui répond qu’il s’agit de haïkus. Le premier explique qu’il n’en a jamais entendu parler. L’autre rétorque aussitôt qu’il faut toujours une première fois en souriant ! Jan Kahyla est alors appelé, pour passer devant la caméra et trois personnes. Après avoir reçu quelques informations, le jeune homme se lance et dit quelques phrases. Il improvise même une phrase énigmatique de sa propre invention. Enfin, le casting prend fin, Jan va être tenu au courant… Un autre jour, un peu plus tard, la jeune fille rentre chez elle et découvre un nouveau message.

garder-le-lien-longueur-ombre-glenat-extraitLe récit est assez inquiétant, avec Eve qui reçoit des messages inquiétants, d’un amoureux ou fou furieux. Elle interpelle la police, mais ces derniers ne peuvent pas faire grand-chose… Lors d’un casting elle rencontre Jan, ainsi débute une douce et belle histoire d’amour, enfin c’est ce que pensait Jan. En effet, il voit bien que les messages laissés à sa bien-aimée perturbée la jeune fille et leur relation. La bande dessinée est passionnante et inquiétante, dévoilant une belle histoire d’amour qui est prise aux pièges dans des tourments philosophiques et psychanalytiques, tant la victime, Eve, n’est plus capable de s’attacher à quelqu’un. Un envoutement manipulateur et destructeur, qui va mener les deux héros face à des questions multiples. Le dessin est doux, en noir et blanc, avec un trait fluide, fin, expressif et énergique.

Garder le lien – Longueur d’ombre est un nouveau roman graphique de la collection Les nouvelles routes du soi, des éditions Glénat, qui présente une histoire d’amour qui est chahutée par le harcèlement, l’emprise psychique, l’assujettissement psychologique.

A propos celine.durindel

A lire aussi

En mode souci de Philippe Fertray

Souriez, en mode souci

On ne va pas se mentir, la parenthèse estivale nous a changé les idées, mais …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com