Accueil / Culture / Littérature / BD / Gloria Victis, tome 1, Les fils d’Apollon.

Gloria Victis, tome 1, Les fils d’Apollon.

gloria-victis-t1-fils-d-apollon-le-lombardGloria Victis est une nouvelle série des éditions Le Lombard, dont le premier tome, Les fils d’Apollon, est paru le 31 octobre 2014. Une bande dessinée de Juanra Fernandez et Mateo Guerrero, qui débute avec un premier tome très prometteur…

Ilici, province romaine d’Hispania Citerior Tarraconenses, en l’an 156 de notre ère, dans des écuries un homme et son fils content les vers composés par l’empereur Hadrien sur son lit de mort, tout en préparant les chevaux pour une course de char, lorsqu’ils sont interpellés par l’ancien maitre du père. Dioclès vient donc saluer Hermeros, qui vont dans quelques instants s’affronter dans une course de chars. Les deux auriges et se respectent, ils souhaitent tous les deux gagner honorablement, ils s’amusent même à parier, malgré qu’Hermeros ne possèdent que ses chevaux… Au dehors de l’arène, le peuple se rapproche et commence à parier, car les courses de chars constituent l’un des divertissements majeurs de cette Rome antique. Chaque y va de son pronostique, certains n’hésitent pas à consulter un oracle pour connaître l’issu de la course. Justement, une vieille femme annonce du sang, des cris, de la douleur, des pleurs, mais les parieurs ne comprennent pas tout, ils pensent que la vieille folle parle d’un combat de gladiateurs…

L’intrigue de ce premier tome se met tranquillement en place, tout va prendre une autre dimension dans les prochains albums. Ici le lecteur va découvrir un nouveau héros et son environnement, qui change rapidement lors degloria-victis-t1-fils-d-apollon-le-lombard-extrait son acte héroïque, qui sauva la femme de Caius Gratius Nigrinus, riche armateur de courses qui va offrir sa liberté à Aelio et le recueillir, afin qu’il puisse dresser ses chevaux. C’est à partir de là que le destin d’Aelio va se mettre en marche, car le jeune homme a un don naturel qui le rapproche des chevaux, mais il ne veut pas devenir aurige comme son père… Le destin, son nouvel environnement, son entourage et des manipulations se profilent, pour un premier tome qui se termine avec pleins d’interrogations ! Une bande dessinée très prenante, intéressante qui se lit et se découvre facilement. Le dessin est également très bien mis en scène, avec un trait fluide et efficace qui offre des belles scènes d’action, un véritable spectacle.

Ce premier tome de Gloria Victis, Les fils d’Apollon, présente le héros à venir et les manipulations qu’il devra certainement subir par amour, il ira à la rencontre de son destin contre son gré, mais pour le plus grand plaisir du lecteur

A propos celine.durindel

A lire aussi

Angélique Kidjo, Roberto Fonseca, Daphné Patakia…aux Suds à Arles

Du mardi 10 juillet au jeudi 12 juillet, les Suds à Arles nous ont permis ...

Lire les articles précédents :
La gymnastique de nouveau en Vendée !

Pour la deuxième fois consécutive la gymnastique s’est donnée rendez-vous du 22 au 23 Novembre ...

Chico & The Gypsies & International Friends

Légende de la musique, ex-leader des Gypsy Kings et co-auteur de tubes planétaires comme 'Djobi ...

Vallée-Culture Hauts-de-Seine, nouvelle édition

Le guide "Vallée-Culture Hauts-de-Seine" de l’Hiver, édité par le Conseil général, vient de sortir. Tiré ...

Fermer