Accueil / Culture / Littérature / BD / Kill or be killed, le quatrième tome

Kill or be killed, le quatrième tome

Voici le quatrième et ultime tome de la série Kill or be killed, de Ed Brubaker et Sean Phillips, paru aux éditions Delcourt, en février 2019. Une bande dessinée maîtrisée, qui offre une conclusion à ce thriller sombre, pleine de surprises et de rebondissements.

kill-or-be-killed-t4-delcourtDylan pense que le problème avec le monde, c’est qu’il ne nous laisse pas assez de temps. Pour la plupart des êtres humains, qui ne sont pas riches, les journées sont consacrées à des choses que nous n’avons pas envie de faire. Il faut gagner juste assez pour continuer de tourner dans notre roue de hamster. Entre le travail et les factures, il n’y a pas de temps pour penser à autre chose qu’à la façon dont on va continuer à survivre. Dylan regarde par la fenêtre,  en pensant à l’humanité qui a plutôt mal tournée, à l’espoir perdu car les choses ne font qu’empirer… C’est alors qu’il est interpellé par un docteur qui l’invite à venir s’asseoir avec le groupe. Un autre patient, Fenton, prend la parole. Dylan, lui, reste à la fenêtre pensant qu’il n’est pas tout à fait d’accord avec les dires de Fenton. Mais le docteur propose de nouveau à Dylan de prendre la parole…

kill-or-be-killed-t4-delcourt-extraitC’est dans un hôpital psychiatrique que l’on retrouve le héros, qui reprend la narration de son histoire. Pour expliquer les faits actuels, il revient quelque peu en arrière, pour en venir au fait s’il soit aujourd’hui interné. De nouveau en couple avec Kira, tout semblait bien se passer pour Dylan, mise à part le démon qui le suivait partout et l’incitait à tuer de nouveau. Le personnage devient comme fou,  s’en prenant malencontreusement à son colocataire. Mais ce n’est pas tout, car le scénario est de nouveau bien soigné et découpé, dans cette bande dessinée intéressante et captivante. De nombreux rebondissements sont à découvrir, tout gomme quelques flashbacks qui dynamisent ainsi le récit, un thriller psychologique ou fantastique ! Même le dénouement est plein de surprises offrant presque deux fins possibles. La narration, le découpage sont très bien travaillés, tout comme le dessin et les planches dynamiques, offrant de belles scènes d’action.

Kill or be killed se conclue avec ce quatrième tome, offrant une bande dessinée aussi réussie et captivante que les précédentes, avec un scénario bien découpé, une narration captivante et un découpage efficace.

A propos celine.durindel

A lire aussi

marie-antoinette-t2-premiers-bals-flammarion

Marie-Antoinette et ses sœurs – Premiers bals

Premiers bals est le deuxième tome de la série d’Anne-Marie Desplat-Duc, Marie-Antoinette et ses sœurs, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Le feu de Thésée : Une théorie décoiffante – Les Humanoïdes Associés

Connaissez-vous l’histoire de Thésée tirée des légendaires récits Grecs ? Découvrez une autre vision des ...

photos shooting à Paris La Défense
Bain de lumière photographe, l’art à votre service

Pour vos shooting photo en extérieur ou intérieur, le professionnel du studio Bain de lumière ...

francais-site-de-rencontre
Sites de rencontre : faites votre choix 

Une rencontre peut se faire de n’importe quelle façon en fonction des contextes, dans une ...

Fermer