show me cover letter already written ten minute creative writing exercises essay on help your parents creative writing masters paris florida state university phd creative writing i need someone to write my dissertation holderness family can't help with homework anymore

La désobéissance d’Andreas Kuppler

La désobéissance d’Andreas Kuppler est une bande dessinée de Michel Goujon, Corbeyran et Manuel Garcia, paru aux éditions Delcourt, en octobre 2020. Une adaptation captivante du roman, qui offre un point de vue différent sur la Seconde Guerre mondiale et sur le régime nazisme.

la-desobeissance-andreas-kuppler-delcourtIl y avait eu une quinzaine extraordinaire, lors des 4èmme Jeux Olympiques d’hiver, marquées par de belles performances. La journée de clôture avait été superbe, tout comme la soirée exceptionnelle. Mais la nuit avait tout englouti, laissant un rêve noir s’installé. Andreas Kuppler cheminait tranquillement. Les tilleuls de la célèbre avenue d’Unter Den Linden avaient été abattus. Il ne restait que des souches. Andreas entrait dans une brasserie et s’installait à une table. Personne ne semblait faire attention à lui. Le serveur, pour éviter son regard, déployait beaucoup d’efforts. Andreas se sentait transparent. C’est alors, qu’à une table, un homme s’est levé pour apostropher les clients. Il avait un secret à révéler. Il annonce qu’aujourd’hui, la Gestapo arrive tous les suspects et n’épargne que les personnes irréprochables. L’homme est heureux, car ils les débarrassent enfin de toute cette racaille…

la-desobeissance-andreas-kuppler-delcourt-extraitLe récit est surtout narratif, présentant Andreas Kuppler, journaliste allemand, qui pose son regard sur son peuple, sur le régime d’Hitler, sur les discriminations, sur la guerre, les gens qui suivent… Ce n’est pas réellement la guerre qui se vit ici, mais la dictature qui a fait que le peuple allemand a suivi, en se laissant faire, avec une idéologie qui s’est immiscée, petit à petit, dans le mental des gens. Des personnages qui ont eu peur des représailles et se sont tus, ont ainsi suivi cette violente et aberrante idéologie. A côté de cela, c’est la vie de son couple qui est également à découvrir, offrant une bande dessinée psychologique, très bien menée. Les certitudes sont bousculées, il doute trop, traversant cette époque comme une épreuve tourmentée. Le dessin est assez plaisant, avec un trait puissant, fort, et des personnages expressifs.

La désobéissance d’Andreas Kuppler est une adaptation du roman de Michel goujon, parue aux éditions Delcourt, qui propose un récit tout à fait saisissant, suivant un homme, un journaliste allemand qui subit et se demande où est sa place dans l’Allemagne nazie.

A propos celine.durindel

A lire aussi

tout-au-bout-du-quartier-mangetsu

Tout au bout du quartier

Tout au bout du quartier est un recueil d’histoires courtes et très courtes de Pump …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com