La fille sauvage, le dernier roman de Frederika Abbate aux Editions de la Reine Rouge

Un nouveau livre de Frederika Abbate est toujours pour moi un évenement, ce septième roman n’échappe pas à la règle … La fille sauvage parue aux Editions de la reine rouge, toute nouvelle petite structure éditoriale dirigée par l’auteur elle-même, est ma troisième chronique consacrée à Frederika Abbate au talent et à l’originalité incontestables …

Après  Les anges de l’histoire  et Letizia Battaglia, une femme  contre la mafiaelle nous revient avec une oeuvre indescriptible, inclassable et d’une exceptionnelle originalité …

Trois parties,  trois destins aux harmonies se fondant amoureusement et douloureusement dans une sensualité enfiévrée aux prises avec les contradictions de notre culture malade …

… Du retour à la nature envoutante et mouvante,  à l’exacerbation des recherches les plus avancées dans le domaine du transhumanisme … cette narration nous oblige a nous questionner sur cette quête parfois invraisemblable du progrès …

Mitsu Yamata …

“Mitsu était en Biélorussie en voiture avec ses parents” …  Actuellement entourée des frontières fébriles que l’on connait, la Biélorussie renferme en son sein l’une des plus anciennes forêts du globe appartenant au patrimoine mondial et l’une des  dernières forêts primaires ou originelles d’Europe.

Suite à un accident, Mitsu se retrouve seule au monde et s’enfonce dans cette forêt de Belovejskaïa Pouchtcha … ce parcours initiatique va l’amener à découvrir sa propre sensualité au contact de ce foisonnement bruissant, prise dans les bras de la nature, elle se se livre avec une avidité et une tendresse toute juvénile aux bienfaits que lui procure sa nouvelle amie Shika une jolie biche féminine et animale …

… “la forêt l’avait comme envoutée” … “elle apprit aussi quelque chose de très important, le silence. Sans mot dire elle parlait à la biche, que parfois elle rencontrait, quand la biche le voulait bien. Tout cela, c’était la forêt qui lui apprenait.”

Dans cette quête d’elle-même, Mitsu va faire des rencontres aussi étranges qu’horrifiques habitant le manoir interdit, Méphisto une des créatures mutantes nées de la folie de soi-disant “chercheurs” dégénérés, les mères de ces êtres monstrueux ayant été mithridatisées en quelque sorte à la radioactivité … Très loin de là …

Audrey Daylacs …

Jeune actrice en recherche de rôle et d’absolu, jouera le rôle de la fille sauvage, à partir d’un scénario s’appuyant sur des faits d’actualité : violences raciales, crimes sexuels … Audrey Daylacs tombera amoureuse d’un beau ténébreux aux yeux violets, en quête de la langue originelle et étudiant de très près le comportement des filles … avec délectation et tendre perversité …

Engagée dans son désir d’incarner au plus près son personnage, Audrey Daylacs noue des amitiés improbables, de fille vierge comme aime à la définir Timeo Duval son initiateur, elle s’ouvre à une sexualité aussi exaltée que frénétique …

… Et par une magie du destin ou l’extravagance d’une plume anti-conformiste, elle croisera le chemin de Mitsu dans des circonstances que je vous laisse découvrir … et puis …

Mephisto … de la forêt sicilienne le Bosco della Ficuzza aux portes de l’apocalyse …

Où les mutants, créatures hautement cybernétiques,  délivrés de leurs entraves et débarrassés de leur statut d’esclaves ne voient dans la fin de ce monde corrompu par les fous purificateurs et autres manipulateurs de l’espèce, qu’un moyen d’en finir avec cette malfaisante engeance.

Magnifique questionnement que ce récit baroque et érotique qui nous faire réfléchir, du retour exalté à la nature aux frontières dangereuses du transhumanisme, Frederika Abbate nous propose un roman féminin par l’écoute du corps … et quelle autre citation que celle de Spinoza “Nul ne sait ce que peut le corps” pour éclairer cette écriture flamboyante.

 

 

 

 

 

 

A propos dominique iwan

Parallèlement à une vie professionnelle tournée vers le monde des matériaux polymères et un bref passage dans la sphère publicitaire en tant que maquettiste, ma vie a été guidée par deux passions, l'écriture (un livre que je suis sur le point de terminer ... je me mettrai ensuite en quête d'un éditeur ... des nouvelles pour enfants, et la sculpture avec la création d'un blog en 2014 " entre Ciel Ether ". Je collabore au site www.francenetinfos.com depuis près de 5 ans, particulièrement dans le domaine littéraire, avec déjà l'écriture d'une centaine de chroniques.

A lire aussi

Rosa-Louis-BD-Sarbacane

Rosa & Louis – Ed. Sarbacane

Rosa & Louis est une bande dessinée jeunesse, de Ferdinand Lutz, parue aux éditions Sarbacane, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com