Accueil / Culture / Littérature / BD / La planète des cauchemars : Du HP Lovecraft dans l’espace !

La planète des cauchemars : Du HP Lovecraft dans l’espace !

Chez Rue de Sèvres, on ne chôme pas !! Le 13 Mars, nous arrive une nouvelle série SF dirigée par Mathieu sapin et Patrick Pion : « La planète aux cauchemars ». Ce duo avait déjà bien fonctionné pour l’adaptation de « Les rêves dans la maison de la sorcière », un des romans d’ HP Lovecraft. On reprend les mêmes pour cette nouvelle adaptation du même auteur !

L’agent Orne est désignée pour enquêter sur des faits étranges qui se déroulent sur la planète Innsmüt, une ancienne colonie florissante, tombée soudainement dans l’oubli après un « genre » de catastrophe. De quoi éveiller notre curiosité de lecteurs assidus !!!

La planète aux cauchemars © Rue de Sèvres
  • Le décor : 

Aérogare de Newburyport … Une jeune femme tente d’obtenir des billets pour Arkam, la planète où réside sa famille. Mais,le vendeur de billets, plutôt entreprenant, ne lui propose qu’une place hors de prix qu’elle refuse. Afin de trouver un arrangement plus correct, elle devra prendre « la barge », un moyen de transport plus commun, qui fait une halte sur une planète peu touristique nommée : Innsmüt. Très bavard en ce qui concerne sa destination, le guichetier lui notifie quand même que, ni la barge, ni la planète Innsmüt, ni le seul hôtel dans lequel elle devra dormir ne sont « recommandables » . Mais, bon, pas le choix. La jeune femme décide de prendre ce deuxième billet qui lui permettra d’arriver plus rapidement dans sa famille.

Et c’est parti … Sur le pont de décollage, on dirait que les seules personnes qui attendent ont peur d’elle. Mais qu’importe, elle embarque sur ce vaisseau pas très accueillant, avec un pilote  pas très bavard, au visage difforme !!! De toutes façons, aucun de ses interlocuteurs ne parlent trop !!

Arrivée à bon port,

elle tente d’obtenir un plan de cette ancienne colonie qui semble complètement inhabitée. En vadrouillant un peu, elle s’adonne à la photographie. Quelle planète étrange. Les uniques habitants de la colonie sont comme frappés par une maladie de peau. 

Heureusement, dans le magasin sur lequel elle tombe, la vendeuse accueillante lui propose de lui dessiner un plan et lui délivre un peu de renseignements : elle lui cause d’un certain « ordre de Dagon », de disparitions étranges, de « prodigieuses métamorphoses » et bien d’autres énigmes sur le site. Bien décidée à élucider tant de mystères, la jeune femme s’élance dans cette « jungle  désaffectée » pour retrouver un vieillard qui semble en savoir un peu plus sur tout ça !!!

Pourtant, c’est pendant sa nuit au Motel, que des choses étranges vont se dérouler. On lui avait pourtant, bien déconseillé d’aller y dormir. La nuit va être agitée !!!! 

La planète aux cauchemars-extrait © Rue de Sèvres
  • Le point sur la BD 

Mathieu Sapin et Patrick Pion s’inspire, pour cette « adaptation » BD, d’une nouvelle Lofcraftienne de 1936. A un détail près : leur vision du « Cauchemar d’Innsmouth » se déroule dans l’espace, ce qui donne une autre dimension, et un récit encore plus énigmatique à cette « nouvelle ».

Le ton est les dialogues amusés au début du récit, nous font accrocher directement sur le personnage principal, qui devient lui aussi, bien plus énigmatique que la planète sur laquelle elle a atterri !!! Les décors et les graphismes sont inventifs et créatifs. Les couleurs de Walter Pezzali, plongent le lecteur dans l’angoissante ambiance du scénario. Les illustrations en pleine page sont époustouflantes de réalité !! 

Avec ce premier opus, les auteurs distillent les informations et nous plongent totalement dans une enquête sci-fi dont on attend la suite assez « rapidement » …. En effet, le lecteur reste légèrement le bec dans l’eau, si je puis dire, en la fin de  cet « épisode », donc dans une expectative agaçante !!!

  • La conclusion :

Un bon démarrage, énigmatique et angoissant à souhait pour ce début de série de « La planète aux cauchemars » aux Éditions Rue de Sèvres. Les auteurs nous font « baver » d’impatience à la manière des chiens qui ont la « rage »!  Un premier tome réussi, en tout cas, avec des difficultés bien surmontées. Adapter une oeuvre de Lovecraft, le maître du fantastique, avec brio, n’est pas donné à tout le monde !!  Vivement la suite !!!

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

ZZ Top Goin¹50

ZZ Top Goin’50 : L’heure de la retraite n’a pas encore sonner pour le trio Texan !

Cette anthologie de 18 titres est la première salve avant le triple CD et les ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Soutenez votre intestin avec Nutra Digest de Nutraya

Vous avez un problème d'intestin , connaissez vous le Nouveau complément alimentaire, le Nutra Digest ...

Paroles de fans consacre un livre sur Soan de Pierre-Arnaud Jonard

Les excellentes éditions Camion Blanc, L’éditeur qui véhicule le rock ! présentent un ouvrage attachant ...

Le jardin à la conquête des balcons de Edouard Jeanloz

Les excellentes éditions Jouvence, l'éditeur du bien-être présente un manuel instructif et indispensable : Le ...

Fermer