LE BARON FOU de Michel Faure & Rodolphe

LE BARON FOU de Michel Faure et Rodolphe – Nikolai Robert Maximilian von Ungern-Sternberg (en russe : Роман Фёдорович фон Унгерн-Штернберг, Roman Fiodorovitch von Ungern-Sternberg), né le 10 janvier 1886 à Graz en Autriche, surnommé le « Baron fou », le « Baron noir » ou le « Baron sanglant », combattit dans les armées blanches durant la guerre civile russe, avant de combattre pour son propre compte dans le but de créer un empire à l’est du lac Baïkal.

501 BARON FOU T1[BD].inddL’homme n’en est pas à sa première apparition dans le monde du 9ème art, il apparaît dans ‘Corto Maltese en Sibérie’ ainsi que dans ‘L’Ombre des Damnés’ où il est dessiné sous les traits de l’acteur allemand Klaus Kinski. Une apparition du Baron dans ‘Taïga Rouge’ pour enfin se voir un ouvrage dédié en deux tomes ‘Le Baron Fou’ (second tome à paraitre le 9 Juin 2015 ).

Cet ouvrage dessiné par Michel Faure et scénarisé par Rodolphe, prend une tournure d’une belle humanité. Un trait élégant accompagné d’une mise en scène à travers les yeux de Élisabeth, une femme médecin anglaise en quête de son mari disparu. En 1920, aux frontières de la Mongolie, la guerre civile entre Rouges (bolchéviques) et Blancs (tsaristes) alors fait rage.Un train blindé est pris d’assaut par une troupe de cavaliers où tous les passagers sont débarqués et faits prisonniers. À son corps défendant, Élisabeth va ainsi devoir partager la folle aventure de son « ravisseur «, le baron Roman Von Ungern-Sternberg…

Un personnage atypique qui n’a que pour principale ambition de restaurer l’Empire mongol d’antan et se faire proclamer successeur de Gengis Khan.Condamnée à suivre la « division sauvage » du Baron en marche vers Ourga, l’anglaise va peu à peu découvrir la véritable personnalité de celui que l’on surnomme le « Baron fou ».

Une histoire fidèle aux faits réels à lire de toute urgence tant pour l’aspect historique que l’aspect humain, en attendant le second tome à paraitre le 9 Juin 2015 chez Glénat.

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Gaspard et la marmite magique – Éditions Glénat

Dans un monde de magie et de poésie, un vieil homme malheureux va offrir un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com