Accueil / Culture / Littérature / BD / Le voyage extraordinaire, la fin du deuxième cycle

Le voyage extraordinaire, la fin du deuxième cycle

Le sixième tome de la série d’aventure steampunk, Le voyage extraordinaire, de Denis-Pierre Filippi et Silvio Camboni, est paru aux éditions Vents d’ouest, mi-juin 2018. La fin du deuxième cycle se termine avec quelques révélations et du suspense…

le-voyage-extraordinaire-t6-vents-d-ouestSur l’île mystérieuse, tout semble paisible, un robot gigote accroché par une patte au bout d’une liane, des robots zombies sont pris au piège dans  une crevasse et le refuge des naufragés est calme. Sur la plage, Noémie donne quelques consignes pour accrocher correctement les voiles du bateau qu’ils sont en train de construire. Il ne leur reste plus qu’une voile à monter. Lucile la tisse tranquillement. Depuis qu’elle a repris connaissance, ils avancent plus vite, grâce à son aide. Malheureusement la jeune femme est devenue muette, depuis sa chute, mais tout le monde semble prendre soin d’elle. Un robot s’approche d’eux, mais Noémie l’arrête rapidement avant d’annoncée la prochaine marée basse. Elle va devoir relever les nasses, pour leur prochain repas. Elle part avec Lucile, pour chercher quelques oursins et langoustes. Pendant ce temps Emilien est en escapade avec Sigrid et l’agent Laine pour continuer à explorer les chemins empruntés par les pirates. Ils trouveront bientôt une nouvelle porte…

le-voyage-extraordinaire-t6-vents-d-ouest-extraitLes choses prennent forme, les naufragés sont bien organisés pour survivre et tenter de quitter cette île mystérieuse. Pendant que certains s’affairent à monter un voilier, d’autres continuent d’explorer des chemins pour découvrir les mystères et la technologie que renferme l’île. Alors que l’archipel s’enfonce de plus en plus, comme pour se protéger, Noémie et Lucile vont faire une curieuse découverte. Les évènements s’enchainent, les naufragés sont en danger et l’entraide est de mise dans ce dernier tome assez plein de surprises, qui offre aussi quelques révélations. La bande dessinée se lit très bien, la lecture est fluide et le scénario découpé efficacement, pour laisser un peu de suspense quand il le faut. Le dessin est toujours aussi somptueux et doux, très détaillé, le trait est fluide et vif. L’univers est enchanteur et mystérieux, plein de couleur et accrocheur.

L’aventure continue avec ce sixième tome de la série Le voyage extraordinaire, une bande dessinée pleine de surprises et révélations, qui offre un nouveau périple aux naufragés de cette île mystérieuse qui cache bien des secrets…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Festival D'arc 2018

Châteauroux à l’heure du stage-festival DARC

Depuis Dimanche 12 Août, Châteauroux vit au rythme du stage-festival DARC et ce, jusqu’au Vendredi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Edition limitée du mythique savon de Marseille de la savonnerie Fer à cheval

Pour cet été, et pour fêter la France, la savonnerie Fer à cheval, offre une ...

Charogne, un thriller rural des éditions Glénat

Charogne est une bande dessinée de Benoit Vidal et Borris, parue aux éditions Glénat, en ...

Les seignors – Vers l’infini et l’au-delà

Vers l’infini et l’au-delà est le premier tome de la nouvelle série Les seignors, une ...

Fermer