L’Ecolier en bleu : Soutine de 1941 à 1943, un récit de fiction sous forme de BD

Les Editions STEINKIS  publient des livres autour du thème de la relation à l’Autre.

C’est tout le propos de cette bande dessinée historique ou plutôt  de ce récit de fiction né de la volonté d’un amoureux des oeuvres de Chaïm Soutine, Joel Legars, illustrateur et spécialiste en arts graphiques et histoire de l’art et de l’envie de Fabien Grolleau auteur et éditeur de bande dessinée, de travailler sur un projet commun.

Khaïm Solomonovitch Sutin est un peintre juif émigré en France, né dans un shtetl, à cette époque dans l’empire russe.

Des nombreuses légendes et témoignages qui entourent sa personnalité tourmentée d’artiste maudit, son caractère ombrageux, son art en général, ses années de misère que la maladie va exacerber, avant la reconnaissance survenue grâce à Albert Barnes collectionneur américain, les auteurs se sont attachés à raconter la dernière partie de sa vie, du printemps 42 à l’automne 43.

C’est dans une semi-clandestinité en 1941 que Soutine et sa compagne Marie-Berthe Aurenche fuient Paris pour se réfugier à Champigny-sur-Veude.

Nous sommes au printemps 42, et le couple trouve enfin un abri dans la maison du garde-champêtre, la maison familiale des Vervou. C’est dans ce paisible bourg de Touraine, que Soutine va peindre une trentaine de toiles, en bordure de rivière, dans cette nature qui l’a un temps apaisé.

Les textes très épurés de Fabien Grolleau nous parlent de l’essentiel et posent l’histoire dans l’Histoire, les mots sobres claquent comme des talons de bottes …

Le Commissariat général aux questions juives, place des petits pères dans le 2ème arrondissement de Paris …

Le Préfet de Police Jean Legay collaborateur durant l’occupation de la France par l’Allemagne nazie et impliqué dans la déportation des Juifs en France …

Le Commissaire Antoine Burle chargé de l’enquête pour retrouver Soutine et saisir toutes ses oeuvres et qui pour des raisons que nous ignorons, ne remit pas le dossier à ses supérieurs.

… Les mots ont un sens et les dessins aussi, surtout ceux de Joel Legars, une sorte de flou incroyablement étudié guide l’humeur générale, les personnages se perdent dans une nature frileuse et envahissante quelque soit la saison … on ne voit presque jamais leurs yeux ou alors ils sont lourds et presque fermés ou baissés … parfois un beau regard de femme … un oeil bleu … nous prend au coeur.

Et il y a la couleur, les couleurs d’ Anna Conzatti, un parti pris de touches teintées posées sur la toile comme à travers un brouillard, ou du coton, des verts d’eau, du bistre, du bleu indigo, des gris nocturnes … des tâches de printemps et puis après le rouge de la colère, de la folie.

L’été 42 nous cueille des champs de fleurs, le linge sèche au vent … et pourtant la guerre persiste avec ses dénonciations et sa solidarité. L’artiste peint, entre autres, “L’Ecolier bleu” et “La jeune fille à la barrière” et se lie d’amitié avec son modèle le jeune Marcel Vervou.

Pendant l’hiver 42-43 le soir de Noël, le peintre nous raconte Slimovitchi. Le shtetl est perdu dans un bois de bouleaux, la neige recouvre les toits du village, Soutine nous raconte son départ vers Minsk puis vers Vilnius pour apprendre la peinture.

Les crises, la maladie, la douleur, les angoisses existentielles de l’artiste auront raison de lui. Il meurt à Paris le 9 août 1943. A lire et a offrir.

 

A propos dominique iwan

Parallèlement à une vie professionnelle tournée vers le monde des matériaux polymères et un bref passage dans la sphère publicitaire en tant que maquettiste, ma vie a été guidée par deux passions, l'écriture (un livre que je suis sur le point de terminer ... je me mettrai ensuite en quête d'un éditeur ... des nouvelles pour enfants, et la sculpture avec la création d'un blog en 2014 " entre Ciel Ether ". Je collabore au site www.francenetinfos.com depuis près de 4 ans, particulièrement dans le domaine littéraire, avec déjà l'écriture de près de 80 chroniques.

A lire aussi

Les anges de l’histoire, le dernier roman de Fréderika Abbate

Le  code massacre la nature. L’universalité neutralise le monde. L’humanité disparait … Incroyable roman d’anticipation, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Marie des Poules, gouvernante chez George Sand au Théâtre du Petit Montparnasse

Marie des Poules, gouvernante chez George Sand - L'auteur de Mademoiselle Molière revient avec une …

mon-cahier-montessori-des-operations-nathan
Mon cahier Montessori des opérations

Mon cahier Montessori des opérations est un nouveau cahier sensoriel et concret, paru aux éditions …

The Witcher T2 : De chair et de flamme

Après vous avoir longuement parlé du roman « source » des aventures du plus étrange des héros …

Close