Les chroniques d’Under York, le premier tome, La malédiction

La malédiction est le premier tome d’une nouvelle série de la collection Log’in, des éditions Glénat. Une bande dessinée de Sylvain Runberg et Mirka Andolfo, parue en mars 2019, qui livre un récit fantastique et moderne, empreint de magie et de sorcellerie.

les-chroniques-under-york-t1-la-malediction-glenatAlison est une jeune femme qui débute un journal intime, elle y explique brièvement qu’elle est une fille normale qui souhaite juste être en phase avec elle-même, comme beaucoup d’autres. Par le biais de ce journal, où elle se dévoile, elle tente de canaliser ses pensées, ses doutes, ses souvenirs, ses peurs et ses envies, ce qui est en rien exceptionnel. Mais la jeune femme a des antécédents un peu particuliers, dont elle se serait bien passée. C’est avec son expo que cela a commencé, l’envie d’écrire et de se confier à un journal intimide. Alison a toujours adoré l’art, les tableaux, et la peinture. Pour elle les pinceaux sont une prolongation de soi-même, afin que la matière et la couleur puissent prendre vie. Une galerie a enfin répondu à l’un de ses mails, lui proposant donc d’exposer une sélection de ses toiles. N’y croyant pas vraiment, c’est son amie et colocataire Petra qui l’a poussé à répondre et à rencontrer la responsable de la galerie.

les-chroniques-under-york-t1-la-malediction-glenat-extraitLa bande dessinée oscille entre journal intime et planches, offrant ainsi un point de vue différent sur l’héroïne que l’on découvre dans ce premier tome. Alison est une jeune sorcière qui a décidé de fuir les siens afin de vivre libre à la surface, parmi les humains. Deux univers qui sont sur le point de s’entrechoquer, avec de nombreuses conséquences. Un démon ancien est de retour, prenant possession du plus jeune frère d’Alison, qui doit revenir auprès des siens pour tenter de sauver son clan. La bande dessinée est assez fluide et agréable à lire et à découvrir, offrant un brin de mystère autour de l’Under York et de ses adeptes, mais aussi autour de cet ancien démon qui veut dominer le monde, en commençant par la ville de New York. Différents protagonistes se mettent en place dans ce premier tome qui promet une suite pleine de rebondissements, mêlant modernité et sorcellerie. Le dessin est également assez séduisant, avec un trait moderne et vif, des personnages travaillés et une belle mise en couleur, pour l’ambiance réussie.

La malédiction est le premier tome d’Under York, une nouvelle série d’urban-fantasy, assez plaisante. Une bande dessinée qui met en place les différents protagonistes et présente une jeune sorcière qui tentait de fuir les siens, mais va devoir les aider…

A propos celine.durindel

A lire aussi

le-mot-le-plus-gros-kaleidoscope

Le mot le plus gros

Le mot le plus gros est un album des éditions Kaléidoscope, paru en septembre 2020. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Le retour du jeune prince de Alejandro G. Roemmers chez City Editions

Les excellentes City Editions présentent un roman pur et positif : Le retour du jeune …

Les chroniques de Zi, Livre III – Turi

Turi est le troisième tome de la série fantastique des éditions Nathan, Les chroniques de …

robe-de-soirée
Offrez-vous le luxe d’une robe sur mesure à prix abordable

La robe est un vêtement au travers duquel la femme se définit, qui lui ressemble …

Close