Accueil / Culture / Les Grands Jeux Romains : Nîmes avec Cléopâtre fait son péplum…

Les Grands Jeux Romains : Nîmes avec Cléopâtre fait son péplum…

Gladiateurs
La sanction des combats

Durant deux jours Nîmes a vécu son 7ème « revival », plongeons au temps des romains qui contrôlaient la cité des « Antonin » !

Découvrir la ville antique, c’est avant tout se laisser guider dans le dédale des rues témoins de la période du moyen-âge. C’est aussi respirer les premiers parfums du printemps en appréciant le soleil du midi qui perce ses premiers rayons lumineux autour des illustres monuments : La Maison Carré et les Arènes !

Nîmes est candidate pour l’inscription de la ville au Patrimoine Mondial de l’Unesco, Mary Bourgade la Déléguée au Tourisme prend à coeur ce dossier et la reconstitution historique soutenue par la ville et gérée par « Culturespaces » fait intégralement le bonheur des familles et des enfants pouvant profiter d’un week-end pédagogique, ce qui est un atout dans les éléments fournis à la candidature de la ville ! L’an dernier la rédaction de France Net Infos a été invitée à l’évènement concernant « Hannibal« , la ville avait accueilli plus de 24 000 spectateurs…

« Cette année sera incroyable ! » assure Michael Couzigou le Directeur des Grands Jeux Romains, devant une équipe de journalistes venant de Genève, venus en repérage tout ce samedi 23 avril pour faire des prises de vues et questionner les protagonistes de ces moments forts. Il faut dire qu’avec 500 « reconstituteurs », la réputation de Nîmes La Romaine a dépassé les frontières de l’hexagone avec la venue de compagnies venant d’Italie, de Croatie, du Royaume-Unis et d’Allemagne ou de la suisse. Michael organise ces jeux avec brio, entre deux coups de fils il renseigne des figurants sur l’emplacement de leur hôtel et n’hésite pas à guider une famille venant de Paris à la recherche des guichets pour le spectacle de l’après-midi aux Arènes.

Alors oui, nous avons tourné des images des ateliers « Kapla » où les enfants fabriquaient des maisons en bois, nous avons suivi des participants avec des archéologues de l’INRAP, car l’Institut National avait organisé des fouilles dans du sable aux Jardins de la Fontaine…Lors de photos près de la Maison Carré, c’est Serena Ninuphar son nom d’artiste, danseuse Romaine qui nous a guidé sur le podium de la ville « J’ai composé une chorégraphie pour Nîmes, c’est la troisième année que je foule les pieds dans la cité, j’adore les gens habitant ici et ces jeux sont parfaitement programmés… » A réfléchir sur le choix des participants, lors de la conférence de presse c’est un budget de 400 000 euros à la charge de la société « Culturespaces » associée à la ville de Nîmes, la Région et le Département pour la prise en charge de la logistique et des frais que cela engendre, un montant renouvelé chaque année annoncé par l’attaché de presse de la reconstitution historique.

« Deux galères en tailles réelles… » savoure Michael Couzigou fier de ces bateaux admirablement construits. Il faut dire que le thème de la « Bataille d’Actium » permet de reproduire la guerre entre Octave et Marc-Antoine, Cléopâtre au centre du conflit a du à l’époque protéger son trésor et prendre la fuite !

Partout en ville, les restaurateurs ont imaginé des repas avec des menus Romains, cette année 25 000 spectateurs sur les deux jours du week-end ont pu découvrir un spectacle péplum, la bataille navale a été très applaudie. Cléopâtre a même fait des selfies en sortie des Arènes ! Un légionnaire Belge « Glorius Calmus » m’a même annoncé : « L’an prochain, c’est promis je reviens à Nîmes…Tu sais ici c’est mieux que la bataille de Waterloo car il n’y a pas la pluie et c’est plus glamour que l’époque de Bonaparte ! » me disait François dans le civil hors des coulisses des Arènes qui mettaient le clap de fin en ce dimanche après-midi après l’ultime dernier spectacle de la saison ! Tous les renseignements sont sur www.arenes-nimes.com.

Eric Fontaine

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

L’Étrange Affaire Émilie Artois, le thriller psychologique au Théâtre de la Contrescarpe – Paris

L’Étrange Affaire Émilie Artois – Huis clos noir, haletant et brillant mis en scène par Damien ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.