Accueil / Culture / Les misophones de Bruno Salomone aux éditiions du Cherche Midi

Les misophones de Bruno Salomone aux éditiions du Cherche Midi

Les excellentes éditions du Cherche Midi présentent un livre attachant, drôle et émouvant sur un handicap  méconnu et pourtant bien réél : Les misophones de Bruno Salomone.

Les Misophones

L’argument du roman :

« Et je coupe le son. »
Damien est misophone. Tous les petits bruits du quotidien lui sont insupportables : les croustillements de pop-corn au cinéma, les aspirations interdentaires d’un voisin de table, les mastications de chewing-gum dans le métro… À sa solitude s’ajoute ce fardeau qu’il pense être seul à porter. Jusqu’au jour où il croise le chemin d’Alexi, serveur à la repartie grinçante.

Ces deux naufragés du cœur vont devenir complices grâce à leur misophonie. De leur handicap ils feront un atout. Leur vie, ballottée entre tumulte sentimental et chaos acoustique, va être bouleversée, pour le meilleur et pour le pire…
Damien et Alexi réussiront-ils à s’écouter pour mieux se soigner ?

Un roman vif, plein d’humour et d’esprit, qui aborde sans détour la misophonie, dont près de quinze pour cent des Français sont atteints.
 
Mon avis de lectrice : 
J’avais vraiment hâte de lire ce premier roman de Bruno Salomone : Les misophones. D’abord, parce que j’étais assez intriguée par le titre mais aussi parce que j’avais envie de me plonger dans l’univers de ce comédien-humoriste que je suis depuis que je l’avais vu sur scène dans les années 90 dans son trio « les Nous C Nous » avec Jean Dujardin et Eric Collado ! Je n’ai pas été déçue… J’ai été emportée dès les premières pages aux côtés de Damien et Alexi pour un voyage en absurdie, où la douleur psychologique côtoie de près la dérision.
 
On découvre cette pathologie dont chacun souffre à de moindres degrés (j’ai horreur des gens qui mangent la bouche ouverte, et le souvenir du crissement de la craie à l’école me donne encore la chair de poule…). On ne peut que se sentir en empathie avec les deux personnages du livre qui évoluent dans une sorte de vortex où chaque son est une agression.
 
La plume de Bruno Salomone m’a beaucoup plu, délicate quand il le faut, lourde quand c’est nécessaire, toujours juste et affûtée comme une lame de rasoir. Il décrit la médiocrité du quotidien avec talent, en montrant à quel point l’âme humaine peut aller à sa propre perte en pensant d’abord à l’autre avant de penser à soi. Cette étude psychologique m’a épatée, réjouie et beaucoup amusée aussi !
 
Les misophones de Bruno Salomone aux éditions du Cherche Midi est un roman enlevé, drôle et instructif pour comprendre cette pathologie grave et singulière, tout en se divertissant grâce au talent de conteur de l’auteur. Une pure réussite, bravo Bruno ! Belles lectures…
 
 

A propos alissash

A lire aussi

Festival Urban Week : street ta culture, jeune urbain

Du 18 au 22 septembre, le festival Urban Week squatte le Parvis de La Défense ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Une Vie De Ouf, l’association créée par Florian Gautier de l’émission « Mariés au premier regard »

En 2017, Florian Gautier avait participé à l’émission de M6, « Mariés au premier regard ». Il  ...

Débranchez votre mental !, un livre incontournable signé Jean-Christophe Seznec et Sophie Le Guen

Débranchez votre mental ! - Trucs et astuces pour arrêter de ressasser et profiter de ...

Combien de fois s’entraîner par semaine : les conseils des scientifiques !

Combien de fois devriez-vous vous entraîner par semaine ? Et à quelle fréquence faut-il aller ...

Fermer