Accueil / Culture / Littérature / BD / Les tableaux de l’ombre

Les tableaux de l’ombre

Les tableaux de l’ombre est un ouvrage de Jean Dytar, paru aux éditions Delcourt, dans la collection Louvre éditions, en mai 2019. Une bande dessinée qui donne la parole aux œuvres du Louvre, en manque de notoriété, et à leur personnage souhaitant un peu plus de reconnaissance.

les-tableaux-de-l-ombre-delcourtDans une salle du Louvre, une classe attend patiemment, avant de continuer la visite. Un jeune garçon regarde attentivement un tableau. Une femme qui fait de la dentelle, semble, tout à coup, lever son regard vers l’enfant, esquissant un sourire, par la même occasion. Le jeune garçon surpris va pour interpeller ses camarades, mais en se retournant il constate qu’il n’y a presque plus personne dans la pièce. Il se demande où ils sont passés. Affolé, le jeune garçon commence à courir, il regarde dans un couloir, puis dans une autre salle. Mais il ne retrouve pas de visages familiers. Il commence à trembler et à pleurer, lorsqu’une femme s’approche de lui pour lui demander s’il a un problème, s’il a perdu ses parents. Il explique, qu’il a perdu sa classe… Tous les deux font un bref tour du coin, mais ne retrouvent aucune classe d’enfants. Alors, la femme lui demande de rester un instant dans une salle à côté de cinq petits tableaux, afin de retrouver plus facilement la classe et d’appeler les collègues sur d’autres étages.

les-tableaux-de-l-ombre-delcourt-extraitC’est là, à côté de ces petits tableaux, que Jean va se rendre compte que personne n’y prête attention, comme à lui, tout petit et tout moche, personne ne le remarque jamais… Dans les tableaux, Tobias, ressent un regard sur lui, il est enfin remarquer et se sent de joie de jouer une sérénade, mais il est rapidement stopper par ses camarades. Les tableaux, ou plutôt les personnages des tableaux, se parlent, s’interpellent et découvrent avec stupeur, qu’ils sont de moins en moins regarder. La nuit, lorsque tout est éteint, ils peuvent sortir de leur scène, pour rôder dans les couloirs et aller rendre visite à d’autres. Mais, comme dans la vie, il y a des célébrités et des fêtes que les petits tableaux de l’ombre ne peuvent pas approcher. Bien plus que cela, la bande dessinée révèle aussi un soulèvement populaire, une révolution, des petits personnages en manque de reconnaissance contre les plus célèbres. Mais du côté des êtres humains, quelque chose se prépare également, l’écolier va aussi bouleverser la vie de ces cinq petits tableaux, oubliés de tous… Le récit est surprenant et plutôt intéressant, avec ce regard particulier sur les œuvres du Louvre qui n’attirent pas les regards, tout comme les avantages ou inconvénients de la célébrité. Le dessin est plaisant, plutôt simple et efficace, fluide et doux.

Les tableaux de l’ombre est une bande dessinée originale et aussi surprenante qu’agréable, qui vient mettre en lumière les tableaux du Louvre qui n’attirent pas les regards, dans lesquels les personnages qui manque de notoriété souhaite mener leur révolte.

A propos celine.durindel

A lire aussi

marie-antoinette-t2-premiers-bals-flammarion

Marie-Antoinette et ses sœurs – Premiers bals

Premiers bals est le deuxième tome de la série d’Anne-Marie Desplat-Duc, Marie-Antoinette et ses sœurs, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.