Accueil / Culture / Littérature / BD / L’esprit de Lewis – Acte 1

L’esprit de Lewis – Acte 1

L’esprit de Lewis est un diptyque, qui débute acte ce premier acte, écrit par Bertrand Santini et dessiné par Lionel Richerand, qui offre une bande dessinée psychologique, fantastique, mystérieuse et surnaturelle. Un bel ouvrage paru, dans la collection Métamorphose des éditions Soleil, en octobre 2017.

l-esprit-de-lewis-acte1-soleilDans la nuit du 30 novembre 1898, une femme est morte. A son chevet, son fils la pleure. Elle est bientôt enterrée, dans le cimetière derrière le jeune Lewis, la famille, les amis sont présents. Le jeune homme doit faire ses adieux… Chez le notaire, Lewis et ses trois grandes sœurs écoutent les dernières volontés de leur mère. Suite au divorce, la défunte était seule détentrice des biens patrimoniaux issus de la famille. Le père est donc en aucun cas concerné par cette succession. C’est Lewis qui est seul bénéficiaire de l’héritage, sa mère souhaitait lui léguer les quatre demeures familiales. Il restait à sa charge d’assurer la subsistance de ses trois sœurs jusqu’au mariage de chacune d’entre elles. Pleurant sur une photo de lui, enfant et sa mère, le jeune homme ne souhaite qu’une demeure, et donne les trois autres demeures à ses sœurs. Tout le monde est stupéfait, mais Lewis est déterminé, et signe un papier pour valider son acte. Il veut partir au plus vite à Childwickbury, pour y retrouver le souvenir de sa mère…

l-esprit-de-lewis-acte1-soleil-extraitJeune mais déterminé, Lewis part rapidement dans la résidence d’été, sur une île, éloigné de tout. Il veut y retrouver de doux souvenirs et trouver l’inspiration pour écrire un roman. Le jeune homme est très enthousiaste et rejoint rapidement le manoir où l’attend Martha. La vieille dame heureuse, reçoit le jeune homme qui s’installe et souhaite réellement s’installer dans cette demeure. Il retrouver des odeurs, des lieux, des objets qui le font sourires et lui rappelle tellement de choses. Au bureau et pendant ses promenades, il tente de trouver l’inspiration pour écrire son premier roman, mais les pages sont souvent blanches… Tout semble vide autour de lui, jusqu’au jour où il va faire la rencontre d’un fantôme, une belle femme qui ne sait pourquoi elle est comme cela et ne se rappelle rien de son passé de vivante. Une rencontre qui va bouleverser la vie du jeune homme, ainsi que la mort de la jeune femme. Une complicité et une belle histoire comme à s’installer entre les deux êtres, mais Lewis reste déterminé quant au roman qu’il doit écrire. Le récit est doux, fantastique et captivant, empreint de magie et de poésie, avec le surnaturel qui prend une place de plus en plus importante. Mélancolie et folie semble s’entremêler, tout comme l’amour et la haine, qui se fait doucement ressentir. Le dessin est travaillé, offrant les planches pleines de détails incroyables et fascinants. Le trait est fin et fluide, le découpage efficace et dynamique.

Ce premier acte de L’esprit de Lewis est un bel ouvrage, une bande dessinée mélancolique et douce, pleine d’espoir et de volonté, qui offre une rencontre fantastique et passionnante entre un vivant et une morte, qui vont apprendre à se connaître, à s’aider…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Contes de Grimm illustrés par Arthur Rackham aux Éditions BnF

BnF Éditions revient avec le livre « Contes de Grimm » illustré par Arthur Rackham. Une belle ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
ABBA-MANIA-2018
ABBA MANIA Show- De retour à Paris et en tournée 2018

ABBA MANIA Show : Le meilleur concert d'ABBA depuis ABBA ! Revivez la magie du ...

Calendriers de l’Avent au chocolat : Nos incontournables Partie 2

Nous voilà de retour pour la deuxième partie de notre sélection spéciale calendriers de l'Avent ...

« Chantons sous la pluie » Retour du célèbre musical d’Hollywood au Grand Palais

Attention chef d’œuvre ! L’adaptation scénique du film de Stanley Donen et Gene Kelly crée ...

Fermer