Liberty Bessie #2 : Sur la trace des Maylaros- Glénat BD 

Fin des aventures de la jeune pilote, Bessie Bates, dont le fabuleux voyage se conclut. Passionnée d’aviation, elle a réussi son pari en devenant pilote : difficile combat pour une femme afro-américaine, dans les années 40 ! Elle peut ainsi entreprendre de retrouver son père, disparu en vol en Europe. Ce second tome de Liberty Bessie, intitulé « Sur la trace des Maylaros », paru chez Glénat le 14 Octobre 20, est une nouvelle merveille graphique, et un hommage fabuleux aux « Tuskegee Airmen » !!!

liberty-bessie-T1-T2-Glenat
Liberty Bessie T1 et T2 © Glénat
  • Le décor : 

Un deal sur une ancienne base américaine prés d’Alger …

Bessie tente de négocier un échange entre un hydravion, joliment décoré et son DC-3, presque flambant neuf. Elle espère ainsi effacer ses traces de passage dans les différents endroits où elle s’arrête. Un fois le deal passé, avec deux énergumènes qui n’en croient pas leurs oreilles et leurs yeux, il est temps d’aller récupérer Max, qui arrive au Port . Puis, de recharger la cargaison avec des affaires utiles et des vivres. Ensuite, il faut commencer à remettre le « coucou » en état. 

Max est particulièrement contrarié du deal qu’a passé Bessie. Un échange inégal pour lui, et surtout, il ne fait pas confiance à « cet espèce de vieux sorcier » apparemment assez calé en affaire !!!

Mais, après quelques jours, il réussi à faire décrocher, le  du plancher des vaches ! Et Max et Bessie repartent pour Tripoli.

Sur leurs traces, le « chien » de Monsieur Albert, qui obtient, sans trop de mal, a soutirer la nouvelle destination des deux aviateurs !!! De mystérieux documents auraient disparus avec le père de Bessie …

Liberty Bessie- extrait  © Glénat
  • Le point sur “Liberty Bessie” :

Une saga d’aviation et d’aventures qui passionne un large éventail de personnes. Une « enquête » menée à travers l’Europe, et l’énigme de la disparition du père de Bessie. Mais, aussi, une BD aussi pétillante que son héroïne principale ! Une protagoniste qui, malgré l’époque aux moeurs racistes et ségrégationnistes, parvient à devenir une pilote émérite !!  Liberty Bessie aux Éditions Glénat nous captive en abordant le thème des « Tuskegee Airmen ». Un nom qui ne nous dit absolument rien, mais qui, avec cette aventure de Jean Blaise Djian et P-R Saint Dizier, prend tout son sens. 

Le lecteur est poussé au milieu d’un scénario à la fois romancé, mais aux accents historiques !  On découvre aux illustrations, la patte de Vincent, dont les graphismes semblent être un mix entre le style d’Olivier Pont (« Un putain de salopard ») et de Vincent Mallié ( « Le grand mort »). Autant dire que ça « déchire » : courbes arrondies, détails nombreux sur les « avions » … Il n’y a qu’a voir les couvertures des deux tomes pour comprendre la beauté du diptyque !

liberty-bessie-extrait
Liberty Bessie – extrait © Glénat
  • Conclusion :

Liberty Bessie aux Éditions Glénat est un bel hommage aux « Tuskegee Airmen », cette formation de pilotes afro-Americains qui « participèrent à la libération de l’Europe , aux commandes de leurs appareils ». 

Un genre de BD qui mêle faits historiques très peu connus, et nous éclaire sur le sujet, tout en captivant le lecteur par un scénario intrigant !! Un très beau voyage en deux tomes, que l’on partage volontiers avec cette femme « forte » et pétillante qu’est Bessie !!!!

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

a-peu-presque-delcourt

À peu presque, ou l’histoire revisitée

À peu presque est une bande dessinée de Marc Dubuisson, parue aux éditions Delcourt, en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com