Accueil / Culture / Littérature / BD / L’ombre rouge, une bande dessinée des éditions Glénat

L’ombre rouge, une bande dessinée des éditions Glénat

L’ombre rouge est un album de Jean-Pierre Pécau et Alejandro Gonzalez, paru aux éditions Glénat, en mars 2020. Une bande dessinée, entre espionnage et romance,  qui revient sur le destin incroyable d’une artiste qui a tout sacrifié pour la Révolution.

lombre-rouge-bd-glenatLes espions et les clandestins aiment venir dans les musées, il y a beaucoup de monde qui y déambule. Il y a aussi plusieurs entrées et sorties, ce qui reste toujours pratique. On s’y instruit aussi dans ces lieux, généralement gratuit. Aussi, le narrateur suppose que nombre de clandestins et d’espions sont devenus très cultivés, en attendant leur rendez-vous, avec les agents traitants. Il y avait longtemps que Jorge Semprun n’avait pas été à un tel rendez-vous… Un inconnu avait contacté son éditeur, en passant par les anciens canaux du parti communiste espagnol clandestin. Il avait, semble-t-il quelque chose d’important à lui dire. Sur un banc, devant un grand tableau de la salle des Turner, de la Tate gallery, un homme derrière lui, lui remit une enveloppe avec des photographies. Il reconnut les photos, ou plutôt, il reconnut la photographe…

lombre-rouge-bd-glenat-extraitLe romancier et scénariste Jorge Semprun, qui travaillait avec le PC français, va mener une enquête pleine de rebondissements et de découvertes, autour de Tina Modotti, photographe et artiste italienne immigrée aux Etats-Unis, puis militante révolutionnaire et agent du Komintern au Mexique, certainement liée à l’assassinat de Trotsky et à la guerre civile espagnole en 1936. C’est en janvier 1942, qu’elle meurt, lors d’un voyage, d’une crise cardiaque… La bande dessinée oscille facilement entre faits réels et romance, présentant l’incroyable destin de la jeune artiste disparue trop rapidement. Ainsi l’on suit le parcours et les avancées de Jorge Semprun, qui va se faire aider, mais aussi celui, par des flashbacks, de Tina, qui livre son histoire de femme mais aussi d’espionnage, de coups bas, de choix, de politique, d’amour… Le roman graphique offre un trait plutôt plaisant, fluide et dynamique, moderne et vif, à l’ambiance captivante.

L’ombre rouge est le récit d’une vie, d’un sacrifice pour la cause, une bande dessinée passionnante, qui oscille entre réalité et romance, présentant le destin de Tina Modotti, photographe, artiste et militante révolutionnaire, entre autres…

A propos celine.durindel

A lire aussi

header-21-jours

21 jours avant la fin du monde chez Rue de Sèvres

Une fin du monde plus personnelle que de l’humanité toute entière ! « 21 jours avant ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com