Accueil / Culture / Egomaniac, de Vi Keeland

Egomaniac, de Vi Keeland

Les éditions Hugo New Romance ont publié récemment la traduction de Egomaniac, de Vi Keeland. Une romance feel-good parfaite pour se détendre, sans pour autant faire fi des émotions.

Egomaniac Vi Keeland

Résumé

Ils n’ont rien en commun mais vont devoir partager leur bureau…
Emerie a enfin trouvé le local idéal pour abriter son cabinet de psychologie spécialisé dans les thérapies de couple. L’adresse est parfaite, à New York, sur Park Avenue, pour un loyer plutôt modique. Et tout cela pendant la période des fêtes de Noël. Elle emménage sur le champ, l’occasion est trop belle. Peut-être un peu trop justement…

Son monde s’effondre lorsqu’elle découvre que ce bureau n’est pas libre du tout mais appartient à un avocat spécialisé dans les divorces, Drew Jagger. Emerie joue souvent de malchance, voilà qui le prouve encore amplement. Mais comment peut-elle se sortir de cet imbroglio ?

Pour des raisons très personnelles, Drew n’a pas une très bonne opinion des femmes. Alors quand il trouve une inconnue dans ses bureaux en travaux, son premier réflexe est de la mettre à la porte. Très vite. Mais Emerie est charmante et victime d’une escroquerie. Certes, il n’y a pas grand chose en commun entre une psychologue qui travaille à rapprocher les couples et un avocat spécialisé dans les divorces mais il pourrait se laisser attendrir, même si les rencontres
qu’il a faites les 31 décembre sont souvent synonymes de problèmes pour lui.

À propos du livre

Vi Keeland est loin de son premier coup d’essai avec « Egomaniac ». Elle manie l’art de la romance depuis plusieurs années déjà, mais c’était pour moi une première de cette auteure. Si je n’ai clairement pas choisi ce livre pour sa couverture que je trouve ultra cliché, j’ai été intriguée par le métier de psychologue d’Emerie. En effet, en tant que psychologue sociale, j’avais envie de voir comment le métier était présenté. Et on ne va pas se mentir, si on a une petite histoire d’amour en bonus, c’est tout bénef’ !

Donc, on suit Emerie et Drew dans le partage des bureaux de celui-ci, mais aussi les petites déboires de chacun des personnages. Ainsi, on en apprend beaucoup sur le passé de Drew, qui nous éclaire sur sa personnalité. Quant à Emerie, son caractère franc est un peu à l’opposé de la manière dont elle s’efface sur certains sujets. Mais quand on met les deux ensemble, impossible de s’extirper de ce livre avant de l’avoir terminé !

Mon avis

Egomaniac est une romance très rafraîchissante, et comme je les aime. D’abord, les personnages sont recherchés et ne tombent pas dans les bras l’un de l’autre au bout de deux secondes. Contrairement à ce que veut nous faire croire le titre, Drew est loin d’être un egomaniac. En réalité, on comprend vite pourquoi il se comporte avec réticence face aux femmes. Mais il reste quelqu’un de plutôt respectueux et je me suis vite attachée à lui. J’avoue d’ailleurs que c’est rare que j’apprécie vraiment un personnage masculin en romance tant ils sont généralement clichés. Ici, je l’ai trouvé très touchant, pas tant macho que ça et plutôt droit ! Quant à Emerie, si elle m’est parfois apparue un peu nunuche, j’ai aimé sa manière d’assumer ses pensées et son honnêteté. Au final je me suis bien attachée à elle aussi et j’ai aimé son évolution.

Concernant l’écriture, j’ai adoré voir que ce roman était rempli d’humour. Du début à la fin, on passe par une multitude d’émotions, et on a vraiment du mal à poser le livre. Je l’ai lu quasiment d’une traite, et j’aurai aimé qu’il dure bien plus longtemps. Pour ce qui est du traitement de la psychologie, le sujet n’est finalement pas si central. Cependant, on sort globalement du cliché psychanalyse-divan et c’est appréciable.

En somme, je trouve qu’Egomaniac est une excellente romance feel-good à lire pour se détendre. Encore plus en cette période où la lecture est le meilleur moyen de s’évader.

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

Kiroho : les disparus de bois-sur-mer rémi guerin brunowaro

Kiroho : Les disparus de Bois-sur-mer de Rémi Guérin & Brunowaro

Nouveauté BD : les éditions Ankama présentent « Kiroho : Les disparus de Bois-sur-mer » de Rémi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
lombre-rouge-bd-glenat
L’ombre rouge, une bande dessinée des éditions Glénat

L’ombre rouge est un album de Jean-Pierre Pécau et Alejandro Gonzalez, paru aux éditions Glénat, ...

l-un-de-nous-est-different-grund
L’un de nous est différent

L’un de nous est différent est un album plein d’humour et de tolérance, qui propose ...

La Naissance en BD Tome 1 Lucile Gomez
La Naissance en BD : Tome 1, de Lucile Gomez

Récemment, sur Twitter, le hastag #monpostpartum a permis à de nombreuses femmes d'éclairer la réalité ...

Fermer