Accueil / Culture / Littérature / BD / Loup de pluie fin du diptyque chez Dargaud.

Loup de pluie fin du diptyque chez Dargaud.

loup-de-pluie-t2-dargaudParu le 25 octobre 2013, aux éditions Dargaud, le second et dernier tome de Loup de pluie, de Jean Dufaux pour le scénario et Ruben Pellejero pour le dessin s’inspirent d’une vieille légende indienne pour concevoir ce western fascinant, dramatique et profond.

India Limb arrive vers un canyon, elle est interpellée par un des frères Cody, elle est attendue par le père, arrivée vers le ranch, elle demande où se trouve Blanche McDell, prise en otage. Pendant ce temps, Blanche, dans la maison, ne semble pas souffrir de sa détention, elle s’occupe de l’éducation de Julius Cody, elle lui fait la dictée, tandis qu’elle aperçoit dehors India. Elle prend alors le pistolet de Julius, ouvre la porte et menace ses kidnappeurs, malheureusement, quelqu’un d’autre menace India, aussitôt Blanche rend l’arme à Julius, expliquant qu’il fallait qu’elle essaie. Mister Cody fait alors passer un message à India, qu’elle doit remettre à tous les intéressés, si d’ici une semaine, il n’a pas le scalp de Loup de pluie, alors il scalpera la fille McDell… Le problème est que Loup de pluie est parti pour chasser le bison blanc et que les Cody sont très déterminés. La tension monte d’un cran entre les Cody, les McDell et les peaux rouges…

Le scénario de Jean Dufaux est bien écrit et mené, tout au long de la bande dessinée le lecteur est pris entre ses légendes, histoires de haine raciale, histoires de famille et histoires de cœur. Mêlant ainsi amour, cruauté, vengeance, haine, folie, passion et légende, le récit est dynamique, rythmé, beau etloup-de-pluie-t2-dargaud-extrait dur, un réel western, entre fusillades et grandes paroles sages, qui révèle la haine aveugle de deux peuples, mais aussi l’amour et le respect qui peut naitre entre eux, grâce à des êtres plus subtils et humbles. Le dessin de Ruben Pellejero est agréable, semi-réaliste et doux, malgré la froideur de certaines scènes, les paysages sont superbes, très bien représentés. Les jeux d’ombres et de lumière dynamisent les planches et le récit, ce qui donne un très bel ensemble.

Loup de pluie est une bande dessinée intéressante et captivante, entrainant facilement le lecteur dans un western poignant et captivant. Une belle légende revisitée qui prend forme sous un joli diptyque.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Kill or be killed, le deuxième tome

Ed Brubaker et Sean Phillips, poursuivent leur thriller, Kill or be killed, une tétralogie angoissante, ...

Lire les articles précédents :
La main droite de Lucifer, chez Ki-Oon !

Nous vous présentons aujourd’hui une des dernières série en date publiée par les éditions Ki-Oon : ...

Envouthé, la Box qui nous fait voyager !

L’hiver approche, les températures baissent et le froid est déjà présent, c’est dans ces moment-là ...

Maitre Gims, vers des horizons plus dance

Après le tournant musical qu'a pris maitre Gims, les membres du groupe sexion d'assaut pourront-ils toujours prétendre aux titres de...

Fermer