creative writing esl jobs csu san bernardino creative writing a well written descriptive essay social story about doing homework year 6 creative writing task the island creative writing love description creative writing creative writing programs in germany

Augmentation des néonicotinoïdes malgré des interdictions

Augmentation des néonicotinoïdes malgré des interdictions
Augmentation des néonicotinoïdes malgré des interdictions

L’UNAF dénonce une augmentation de 31% de l’utilisation des néonicotinoïdes et ce, malgré l’interdiction européenne partielle.

A quelques heures de la diffusion sur France 2, de l’émission “Des paroles et des actes” qui a vu une confrontation entre l’invité, Jean-Luc Mélenchon et Céline Imart, agricultrice et vice-présidente du syndicat agricole des jeunes agriculteurs, au sujet du productivisme agricole, l’UNAF diffuse dans son dernier communiqué de presse, des chiffres alarmant !

Le syndicat dénonce dans un premier temps le manque de transparence persistant du Ministère de l’Agriculture, qui n’a pas répondu à sa demande, concernant la transmission des chiffres de l’utilisation des néonicotinoïdes. C’est la raison pour laquelle il a dû saisir la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) en février 2016, afin d’obtenir les données concernant l’utilisation des néonicotinoïdes. Ce qui en ressort ne donne pas raison à Céline Imart, dont le syndicat agricole a des accointances avec la FNSEA dirigée par Xavier Beulin. Malgré l’entrée en vigueur de l’interdiction européenne partielle de 3 substances néonicotinoïdes (le thiamethoxam, l’imidaclopride, et la clothianidine), les chiffres transmis à l’UNAF, le 25 mai dernier, révèlent que leur utilisation en volume a augmenté de 31% entre 2013 et 2014. Les volumes d’utilisation de l’imidaclopride ont augmenté de près de 100 tonnes entre 2013 et 2014, soit une hausse de 36% en un an, et ce encore une fois, malgré l’interdiction européenne. La pire augmentation est pour le thiaclopride, qui a quasiment triplé sur la même période.

Pour Gilles Lanio, Président de l’UNAF, le constat sur les néonicotinoïdes est gravissime : 

“C’est gravissime ! Comment espérer retrouver des abeilles en bonne santé dans ces conditions ? Les apiculteurs font le constat amer de l’inefficacité d’une interdiction partielle sur la réduction des volumes de vente des néonicotinoïdes. Il faut donc se rendre à l’évidence et interdire totalement et définitivement ces produits. Il faut faire cesser la substitution d’une molécule à une autre et retourner à des pratiques agronomiques. Nous comptons fermement sur nos parlementaires pour entendre ce message et réintroduire l’interdiction des néonicotinoïdes lors de la 3ème lecture de la loi biodiversité.”

A propos Guillaume Joubert

A lire aussi

Les avantages des soins médicaux à Barcelone

Votre recherche de système de santé performant et accessible n’est plus un rêve en choisissant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com