Naoto, le gardien de Fukushima – Steinkis Éditions

Fabien Grolleau et Ewen Blain reviennent sur la catastrophe de Fukushima, grâce à l’histoire vraie d’un homme incroyable ! « Naoto » Matsumara, l’homme le plus irradié du Japon, comme le précise son médecin. Un « survivant » qui décide de rester dans sa ville, et de sauver ce qui reste d’êtres vivants !! Une histoire tragique, mais très inspirante, avec cet agriculteur au grand coeur ! Paru le 18 Février, aux Éditions Steinkis.

naoto-couv
Naoto, le gardien de Fukushima © Éditions Steinkis
  • Le décor :

“Bien sûr que j’ai eu peur, qu’est ce que vous croyez ?! Très peur même. Je me suis demandé quelles conséquences ça aurait sur ma santé. Puis, j’ai pensé à mes bêtes. Je me suis dit que ça n’était pas juste de les abandonner .. là-bas ” 

Koichi est bien content ce matin. Le petit garçon va passer quelques jours chez ses grands-parents et son tonton préféré à la campagne !! Dès que ses parents sont partis, il tire sur la main de Naoto, pour que celui ci l’emmène voir les animaux. Après un bon repas, il faut attendre le lendemain et être en forme pour s’occuper de la ferme.

C’est le 11 Mars 2011, il est 14h36 sur la ville de Tomioka, Fukushima … Naoto laboure sa terre, tandis que Koichi s’amuse avec Aki, le chien.  Soudain, Aki se met à grogner, et prend une position de chien apeuré … puis, on entend un grondement énorme et la terre se met à bouger. Naoto comprend vite que c’est un tremblement de terre de haute magnitude, et s’empresse de protéger ses parents et son neveu …

Le début de la catastrophe, qui entraînera un accident indéfectible sur la centrale de Fukushima, et toute la nature environnante, est là …

naoto-planches
Naoto, le gardien de Fukushima- planches © Éditions Steinkis
  • Le point sur la BD :

Fabien Grolleau scénarise cette catastrophe, aux Éditions Steinkis,  de façon plus légère, grâce à l’histoire de ce « Naoto ». Ce personnage au grand courage, qui, pour ne pas effrayer son neveu, va faire un parallèle entre le tremblement de Terre et un conte de la culture japonaise. Le lecteur s’embarque ainsi, dans ce conte « merveilleux », pour mieux ressentir les peurs de l’enfant. Puis, retourne à la réalité de la catastrophe, aux côtés de Naoto. Sentiment d’abandon, révolté par les agissements des “nettoyeurs” arrivant sur sa ville désertée, mais aussi spectateur de l’effondrement de la “vie” , il n’aura de cesse d’agir pour sauver le maximum d’êtres vivants … Et d’en faire une force contre les énergies nucléaires.

Ewen Blain représente cette nature japonaise, alternant entre les cerisiers en fleurs et les terres désertiques d’après catastrophe, en nous la faisant ressentir. Dans un style très « manga français ». Il nous émerveille avec l’expression onirique de ses estampes pleine pages dignes d’un Mangaka, (petit clin d’oeil à Hosukaï d’ailleurs !) et ses personnages réalistes.

naoto-extrait
Naoto, le gardien de Fukushima – extrait © Éditions Steinkis
  • Ma conclusion :

Un hommage admirable à ce survivant, qui deviendra également un « acteur » des manifestations antinucléaires afin de sensibiliser sur les dangers de cette énergie : arrachement à ses terres, peur de la contamination, regard des autres … Naoto, le gardien de Fukushima mais aussi, un homme au grand coeur, qui essayera de sauver tous les animaux domestiques, ou sauvages de sa région !!!! Un coup de coeur évident pour ce monsieur qui mérite bien une BD à son nom grâce à Steinkis Éditions et aux auteurs !!

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

kosmos-bd-delcourt

Kosmos – Le récit de conquête spatiale

Kosmos est une bande dessinée de Pat Perna et Fabien Bedouel, paru en octobre 2021, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com