Nocterra tome 1 : Scott Snyder frappe une nouvelle fois chez Delcourt.

Suite à une erreur scientifique, la planète Terre se retrouve plongée dans une nuit infinie. Sans soleil, la nouvelle « Nocterra » se peuple d’humains mutants en hideux, agressifs. Pour passer d’un refuge à un autre, en toute sécurité, il faut trouver des passeurs. Comme Valentina dont le travail est de transporter des biens ou des personnes là où ils le souhaitent. Problème, ce jour-là, ce sont deux personnes « très recherchées » qui vont s’adresser à elle.

Nocterra, premier tome d’un périple infernal dans un monde futuriste entre thriller/horreur et quête initiatique. Une trilogie à découvrir aux Éditions Delcourt. Prochain tome à paraître le 16 novembre 22. (+13)

Nocterra_cover.jpg
Nocterra tome 1 © Éditions Delcourt
  • Le décor :

Denver, Colorado, le passé…

Ce jour-là, Valentina et son frère étaient comme tous les autres enfants dans leurs établissements scolaires respectifs. Il y a eu comme une grande lumière jaune dans le ciel. Tous les élèves ont levé la tête. Même les professeurs ne savaient pas quoi dire pour les rassurer. Il n’a fallu que vingt-trois minutes pour que les ténèbres envahissent les cieux. Le soleil : disparu.

Valentina se rappelle du malaise dans la voiture de ses parents pour parvenir à la maison. De ce que racontait le type à la radio.

Présent. Avant-poste du Colorado. 20 km de Luxville.

Valentina a bien grandi depuis le cataclysme. Elle a survécu. Pas comme ses parents qui ont été rapidement touchés par le « mal » de l’obscurité. Au départ, Emory et elle ne se rendaient pas compte de la gravité de leur état. Mais, un jour où ils ont essayé de les attaquer, pour les dévorer, ils ont vite compris ce qu’il fallait faire. Maintenant, elle survit avec son frère, en étant une «passeuse». Grâce à son poids lourd, elle transporte des biens et des civils d’un endroit à un autre. C’est une experte en la matière. Car tout le monde ne sait pas ce qu’il se passe dans l’obscurité, devenue une zone d’attaque des plus dangereuses.

Mais, le jour où Emory commence sa transformation, il faut rechercher un moyen de le soigner. Une recherche qui se retrouve couplé à une mission de la plus grande importance…

Nocterra_planche.jpg
Nocterra tome 1 © Éditions Delcourt
  • Le point sur le comics :

Un comics Delcourt qui traînait depuis janvier dans pal, à cause des avis controversés lu çà et là. Et pourtant ! Ne jamais se fier aux autres avis, toujours se faire le sien en premier !! J’ai été conquise du début jusqu’à la fin avec le récit personnel et la volonté, de cette protagoniste principale, à sortir de sa propre « Nocterra » psychique.

On parle d’un scénario de Scott Snyder, du post apocalyptique/survival classique, doublé d’un périple musclé pour échapper à un gros méchant. Et une quête pour trouver l’origine de ce marasme. Autant vous dire que ça pulse, certes, mais tout ne réside pas dans cette « légèreté  coutumière ».

Le récit est surtout basé sur la psychologie du personnage principal, ayant perdu, depuis longtemps foi en ce qui reste de vivant. La situation post apocalyptique aidant, Valentina s’est construite au fil des déceptions et de l’horreur environnante, une sorte de muraille invincible. L’intérêt du récit réside surtout dans son combat, pour retrouver sa propre lumière, au fil des pages, narré suivant son ressenti personnel. Rendant l’histoire plus profonde. Les illustrations de Tony Daniel sont un mélange comics/jeux vidéo. Cet univers nocturne s’éclaire seulement à la lumière artificielle aux couleurs assez chaudes de Tomeu Morey !!!!

Nocterra_planches.jpg
Nocterra tome 1 © Éditions Delcourt
  • La conclusion :

L’histoire passé et présente de cette jeune femme essayant par dessus tout de sauver son frère, et de se sauver elle-même de ses propres démons. Nocterra aux Éditions Delcourt est fait pour ceux qui ont encore une sensibilité, et qui comprendront que le récit n’est pas simplement le déroulement d’une course-poursuite à travers un monde post-apo peuplé de mutants. Mais le cheminement personnel d’une jeune femme pour retrouver des sentiments trop longtemps perdus ! Un ​bon premier tome​,  pour ma part, dans l’attente du second !

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

sorciere-chateau-chardons.jpg

La sorcière du château aux chardons – Manga – Éditions Akata

Un adolescent aux origines obscures se retrouve « adopté » par celle que l’on surnomme La sorcière du château …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com