Accueil / Culture / Cinéma / Ouverture de la quinzième édition du Monte-Carlo Film Festival

Ouverture de la quinzième édition du Monte-Carlo Film Festival

 
 

La quinzième édition du Monte-Carlo Film Festival de la Comédie a démarré hier soir avec la projection en avant-première du film de James Franco, The disaster artist. L’acteur se trouve devant et derrière la caméra pour raconter l’histoire vraie de Tommy Wisseau, artiste passionné mais totalement étranger au cinéma, qui se lance dans la réalisation d’un film avec son meilleur ami. Après de nombreuses péripéties, un tournage interminable et un budget à six millions de dollars, il parvient à finir « The room », considéré depuis par les critiques comme le plus grand navet de tous les temps. The disaster artist a reçu plusieurs nominations aux Golden Globes.  Cette comédie très réussie sortira le 7 mars au cinéma.

Auparavant, dans l’après-midi  au Monte-Carlo Film Festival et sous la neige (du jamais vu !), Ezio Greggio, le président de la manifestation, a présenté les films et les temps forts de cette quinzième édition.  Il était entouré de Claude Lelouch, président du jury, et de l’actrice italienne Nancy Brilli. Les autres membres du jury, l’actrice Valeria Solarino ainsi que le critique de cinéma international Nick Vivarelli n’étaient pas encore arrivés en principauté.

Claude Lelouch a parlé du cinéma au Monte-Carlo Film Festival, de ses films et des acteurs avec lesquels il a tourné. Jean-Paul Belmondo bien sûr avec qui on travaille toujours dans la bonne humeur car il aime faire des blagues. C’est son fils Paul Belmondo qui remettra à Claude Lelouch  le prix d’honneur samedi lors de la soirée de gala. Il a aussi évoqué Johnny Hallyday qui avait joué dans son dernier film. Ils se connaissaient depuis longtemps. Claude Lelouch a réalisé son premier clip. Il a perdu un frère, un ami. C’est d’une très jolie façon qu’il a parlé du talent de Johnny : « quand il chantait il y avait du divin, comme si le bon Dieu venait lui parler à l’oreille ! ».

Dans ses films, Claude Lelouch aime mélanger le drame et la comédie, comme dans la vie qu’il considère « comme une blague ». C’est pour cette raison qu’il favorise autant la spontanéité, la sincérité, l’improvisation de la part des acteurs. Il ne dit pas « Coupez ! » mais laisse la vie continuer. Ses films regorgent de scènes improvisées qui sont restées dans les mémoires.

Pendant cinq jours, le public pourra assister à de nombreuses avant-premières nationales et même mondiales. Les organisateurs ont vu quatre cent films pour proposer une sélection de qualité. Le temps fort cette année sera vendredi 2 mars avec la présentation en avant-première mondiale de Finding Steve McQueen en présence du réalisateur Mark Steven Johnson et des acteurs Travis Fimmel et Rachael Taylor.

Samedi soir, lors de la soirée de Gala au Grimaldi Forum, Claude Lelouch et son jury décerneront les prix de cette quinzième édition. D’autres personnalités du cinéma, parmi lesquelles Maria Grazia Cucinotta, Nicola Piovani ou Eric Elmosnino recevront un prix pour leur carrière.

Pour plus de renseignements sur le festival, www.montecarlofilmfestival.net

Claude Lelouche et Nancy Brilli
Claude Lelouch
Ezio Greggio, Nancy Brilli et Claude Lelouch

A propos laurence ray

A lire aussi

Hôtel des frissons – Sans corps ni tête

Sans corps ni tête est un nouveau tome de la série Hôtel des frissons, des ...

Lire les articles précédents :
All Star Perche
All Star Perche à Clermont-Ferrand : Les perchistes français ont montré leurs forces

Le 25 février 2018, la troisième édition du All Star Perche organisé par Renaud Lavillenie à ...

Cinéma : Lelouch, chaque film c’est une vie

Improviser c’est obligatoire pour la comédie. Et c’est ainsi que Claude Lelouch, Ezio Greggio et ...

Positive Café : Versailles prend le tournant végé

Amis-es végétariens-nes, oubliez Paris ! Si vous cherchez un restaurant où manger sainement et avec ...

Fermer