Pour le Pire tome 6 : Un thriller psychologique aux Éditions Glénat Manga

Le procès et l’enquête des meurtres perpétrés par Shinju Shinagawa, alias « Bozo » continue à battre son plein. Elle entretient toujours ce lien étrange et privilégié, avec Arata Natsume, l’employé aux services d’aide à l’enfance, mandaté par l’enfant d’une des victimes.  Ils se sont mariés Pour le pire… Et non pour le meilleur ! Une tactique pour pouvoir lui soutirer les informations nécessaires à sa condamnation.
Malgré la situation, Arata n’a pas toujours l’esprit clair aux sujets de cette psychopathe, et il s’y attache malgré lui ! Qui manipule l’autre ???
Une serial killeuse et son assistant social jouant au jeu du chat et de la souris, dans une relation venéneuse, et un duel psychologique dangereux.

Disponible depuis le 01 Juin 2022 aux Éditions Glénat Manga. (+15)

pour-le-pire-cover.jpg
Pour le pire tome 6 © Éditions Glénat Manga
  • Le décor :

Le procès…

La révélation de la non-paternité de Shogo Mishima, le présumé père de Shinju est tombée. Le procureur commence à douter des révélations faites par l’accusé jusqu’à aujourd’hui. Et une espèce de « jugement » de valeur par rapport à la mère de Shinju commence à atteindre les esprits.
Pendant ces échanges, l’accusée est comme prostrée en position fœtale. Recroquevillée sur ses genoux, elle commence à marmonner une chanson. Le policier et Arata, qui sont prêts d’elle, n’en reviennent pas de ce comportement soudain.

Dans la tête de la jeune fille, les images défilent comme dans un film. Elle se rappelle de cette mère « aimante » qui appréciait sa voix lorsqu’elle chantait. L’attente interminable de son retour, lorsqu’elle passait la porte, en lui laissant du riz et des boîtes de thon pour qu’elle se nourrisse en son absence. Les recommandations qu’elle lui faisait en partant : ne pas ouvrir la porte, ne pas sortir, se laver dans la cuisine… Bien que toute jeune, elle restait enfermée des heures, des jours entiers, sans que sa mère ne réapparaisse. Et, surtout, sa promesse de ne jamais aller réparer sa dentition terrible, en allant voir un dentiste, pour ne pas changer sa voix.
Mais soudain, le silence se rompt. Shinju a relevé sa tête, au moment où une preuve : la photo de sa mère et de son mari affichée sur le mur. Ses yeux deviennent vides. La jeune fille sort de son apathie et se met à hurler pour qu’on fasse disparaître cette photo…
Les questions fusent dans la tête d’Arata quant à cette réaction inattendue.

pour -le-pire-6-planche.jpg
Pour le pire tome 6 © Éditions Glénat Manga
  • Le point sur le manga :

Pour le pire est un seinen passionnant où l’auteur prend plaisir à nous retourner sans cesse les neurones !! Taro Nogizaka mène son scénario de façon à ce que le lecteur soit toujours pris de court. Entre huit-clos dans la salle de procès, flash-back sur les événements qui auraient pu se produire, et moments présents où chacun mène sa vie, le lecteur avance à tâtons dans cette affaire épineuse de meurtres.
Le bras de fer psychologique entre les intervenants est de plus en plus palpitant, et le mangaka nous sert une véritable analyse aussi effroyable qu’exceptionnelle.

Le jeu de manipulation subtile entre les personnages, gavé de graphismes, tantôt cauchemardesques, tantôt sophistiqué, est tout à fait intrigant. Et le « jeu de piste » qui s’est installé au cours de la série ne semble pas disparaître de sitôt. Évidemment, on finit encore ce sixième tome paru aux Éditions Glénat Manga, sur un cliffhanger de folie !!!!

pour -le-pire-6-planches.jpg
Pour le pire tome 6 © Éditions Glénat Manga
  • La conclusion :

Le sixième tome d’un très bon thriller vertigineux, d’une richesse folle ! Ne vous trompez pas comme moi en voyant ses covers, qui ressemblent plus à une histoire de romance !!! Pour le pire aux Éditions Glénat Manga, ça parle surtout de crimes, de procès, et d’une certaine illusion de l’amour !!! Une histoire de manipulation brillante entre deux protagonistes principaux, dont on ne sait toujours pas qui des deux est le chat ou la souris !!!! To be continued !!!

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Sermilik-naissent-les-glaces-dargaud

Sermilik – Là où naissent les glaces

Sermilik – Là où naissent les glaces est un récit complet, de Simon Hureau, paru …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com