Accueil / Culture / Littérature / BD / Rémi sans famille – La BD du film

Rémi sans famille – La BD du film

Rémi sans famille est la bande dessinée du film familial, paru fin 2018. Un bel et émouvant ouvrage, autant pour les petits que pour les grands, d’Eric Stalner et Cédric Simon, paru aux éditions Glénat, fin novembre 2018.

remi-sans-famille-bd-glenatLa nuit est tombée et l’orage gronde au-dehors. Deux jeunes filles se sont réveillées  et ont rejoint un petit groupe, dans le salon, où un vieil homme rassure toutes les petites âmes. Il leur demande s’ils aiment chanter et explique que cela l’apaisait lors de nuit telle que celle qu’ils connaissent actuellement. Il raconte alors qu’il chantait une comptine, et qu’à l’époque il ignorait totalement d’où elle venait. Il se rappelle sa mère Barberin, qui lui faisait chanter sa comptine, encore t encore, tant et si bien que le jeune garçon qu’il était à l’époque, finissais par oublier tout ce qui l’entourait. Sa mère venait caresser son visage pour le rassurer et lui demandait de chanter pour lui. Alors il chantait. Il fredonnait aussi pour Roussette, qui était sa principale audience. La vache était une grande amie pour lui ! Son père était parti travailler à Paris depuis quelques années, il ne connaissait de lui que des lettres.

remi-sans-famille-bd-glenat-extraitLa bande dessinée s’inspire donc du film d’Antoine Blossier, qui propose une belle adaptation, familiale et rafraîchissante, de ce grand classique d’Hector Malot. Pour prolonger l’expérience du film ou découvrir différemment ce grand classique, l’ouvrage se veut aussi familial, autant pour les jeunes lecteurs, que les moins jeunes. Le récit est assez touchant, avec pour personnages principaux, Rémi et son maître Vitalis, bien évidemment. L’attachement entre les deux héros se profile, au fur et à mesure des expériences et des pages, dévoilant ainsi une histoire touchante et émouvante. L’abandon, l’amitié, la misère et l’espoir sont au cœur de cette bande dessinée particulièrement troublante et attendrissante. Le dessin se veut réaliste, avec des personnages expressifs, un joli cadrage et quelques belles planches à découvrir.

Rémi sans famille est une adaptation du dernier film sorti, une bande dessinée qui invite à prolonger cette expérience familiale en découvrant ce nouveau récit, autour de cet enfant connu de tous, ce destin tragique et beau à la fois.

A propos celine.durindel

A lire aussi

nez-a-nez-avec-les-grecs-nathan

Nez à nez avec… Les grecs

La collection, des éditions Nathan, Nez à nez avec… se complète avec l’ouvrage Les grecs. ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
La dernière fois que j’ai rencontré Dieu de Franz Olivier Giesbert

Dans leur fameuse Collection Blanche, l'excellente maison d'édition Gallimard publie le nouvel ouvrage de Franz ...

La vie, c’est génial de Mylène Demongeot

Les excellentes éditions de l'Archipel présentent un livre témoignage optimiste et vitaminé : La vie, ...

Hôtel des frissons – L’étrange visite

L’étrange visite est un nouveau roman, pour les jeunes lecteurs, qui vient compléter la série ...

Fermer