Accueil / Culture / Cinéma / Rencontre avec Claude Lelouch au Festival de la Comédie de Monte-Carlo

Rencontre avec Claude Lelouch au Festival de la Comédie de Monte-Carlo

A l’occasion du dernier Festival de la Comédie de Monte-Carlo, nous avons pu rencontrer Claude Lelouch qui était président du jury. Il nous a parlé de sa passion pour le cinéma, de ses films, de la vie à laquelle il est très attaché.

Claude Lelouch

Claude Lelouch adore aller dans les festivals, en tant que membre d’un jury ou en simple spectateur. C’est pour lui l’occasion de voir des films dans de bonnes conditions, venant du monde entier. Certains d’entre eux ne sortiront jamais en salles. Il estime que « chaque année, environ dix films participent à l’histoire du cinéma ». C’est dans les festivals que se dénichent le plus souvent ces pépites qui entreront dans l’histoire. « Le cinéma est ma distraction préférée » admet-il.  D’ailleurs, il a besoin de voir un film par jour. A Monaco, comme dans les autres festivals où il a pu aller, il ne s’est pas ennuyé. Il a trouvé dans chacun des films ce qui, selon lui, fait l’essence-même de la vie, un mélange de drame et de comédie.

L’immense réalisateur à qui Monaco a rendu hommage lors de la soirée de clôture se définit comme « un reporter de la vie ».  Il aime les moments de spontanéité, « ces parfums de vérité » qui surgissent ça et là et qu’ils restituent dans ses films, tel un observateur. Tous les comédiens avec lesquels il a tourné s’accordent à le dire, il accorde une place essentielle à l’improvisation. Sur un tournage, à la place du fameux « Coupez ! », il laisse la vie continuer.

Claude Lelouch aime filmer les problèmes rattachés aux relations amoureuses. L’amour, reconnaît-il, reste la préoccupation numéro un des gens. C’est un sujet inépuisable. Lui qui a vécu de grandes histoires admet que l’amour a donné du sens à sa vie. Tout comme le cinéma.

Après plus de soixante ans de carrière et quarante-sept films, Claude Lelouch se présente comme un cinéaste du présent. « La vie est un ordinateur colossal » et Dieu « se comporte comme un arbitre ».  Loin de dire comme certains que « c’était mieux avant », il se révèle plutôt optimiste pour l’avenir. La période dans laquelle nous vivons « est la moins cruelle parmi toutes celles que nous avons vécues ». Les populations ont pris conscience de graves problèmes comme la pollution par exemple. Il est persuadé qu’après avoir vécu dans l’inconscience pendant de nombreuses années, nous allons vers des temps meilleurs.

Comme il le dit, désormais, à son âge, on est dans la troisième mi-temps. On profite et on prend des risques. En début d’année, il s’est fait voler le scénario du film de sa vie. Avec philosophie, il répond que « c’est une nouvelle vie à réinventer ». D’ailleurs, il a pas moins de trois films en préparation. Décidément, Claude Lelouch ne s’ennuie jamais.

A propos laurence ray

A lire aussi

La maison la nuit, une bande dessinée incroyable des éditions de la Gouttière

La maison la nuit est une bande dessinée de Joub et Nicoby, parue aux éditions ...

Lire les articles précédents :
85eme Fête du Citron® Bollywood s’empare de Menton

Depuis 85 ans, Menton célèbre son histoire d’amour avec le citron lors d’une fête aujourd’hui ...

Concert For George :le concert hommage à George Harrison réédité en Vinyle et CD !

Eric Clapton, Jeff Lynne, Ringo Starr, Paul McCartney, Tom Petty, et  Billy Preston saluent la ...

Cyclisme crédible, le MPCC appel à un changement de réglementation

Le Mouvement pour un cyclisme crédible appel à un changement de réglementation. Avec le cas Wiggins et ...

Fermer