Accueil / Le meilleur du web / Une histoire de France avec les Stentors, nouvel album le 20 mai 2013

Une histoire de France avec les Stentors, nouvel album le 20 mai 2013

Il y a tout juste un an, quatre garçons dans le vent débarquaient avec fracas dans le paysage musical français. En reprenant de grandes chansons, symboles de nos belles régions françaises, Les STENTORS ont aussitôt fait battre le cœur d’un large public. « Voyage en France » a été couronné d’un triple disque de platine (avec plus de 350 000 albums vendus).

Les Stentors, une histoire de France

Des chansons – comme « Les Corons » ou « Je viens du Sud » – ont vécu une nouvelle vie inattendue. Puis, on les a vus en première partie d’I Muvrini au Trianon, de Michel Sardou à Bercy, et leur tournée a rencontré un beau succès. Cerise sur le gâteau, Les STENTORS ont même eu l’occasion de partager un duo avec Céline Dion à la télévision. Le créateur du groupe, le baryton Sébastien Lemoine, dresse un premier bilan de cette belle aventure: « Pendant toute cette année, nous sommes allés explorer un univers que l’on ne connaissait pas. Issus tous les quatre de l’opéra, le monde de la variété nous était étranger. Et ce fut un vrai bonheur que de pouvoir autant partager avec le public, de voir dans leurs yeux tout le plaisir qu’on leur offrait… A l’opéra les gens sont plus discrets, plus réservés. Grâce à « Voyage en France » nous avons partagé des tas d’émotions nouvelles… ».

Le temps a passé. Vite. Début 2013, Sébastien Lemoine et ses complices – le baryton Vianney Guyonnet et les ténors Mowgly Laps et Mathieu Sempere – ont retrouvé le chemin des studios. Avec l’idée d’un nouveau voyage, leurs grandes voix et leur technique de chanteurs d’opéra plus que jamais au service des standards de la chanson française. Un nouvel album ? Bien plus que ça. Avec « Une Histoire de France – Du Temps des Cerises au Déserteur », Les STENTORS remontent dans le Temps en chansons. Créées entre 1868 et 1954, toutes ont marqué le temps, laissé leur empreinte, quand bien même les jeunes générations en ont peut-être oublié certaines… « Ce deuxième album nous tient particulièrement à cœur, car nous y reprenons ce que chantaient nos parents et nos grands-parents. Nous avons d’abord fait une sélection d’une quarantaine de titres, puis nous en avons discuté tous les quatre : il s’agissait de reprendre ceux qui nous sont chers, tant par goût que parce qu’ils occupent une place particulière dans nos cœurs et dans nos histoires familiales ».

Evidemment, certains de ces grands classiques se sont imposés d’eux-mêmes : « L’hymne à l’amour », « Les feuilles mortes », « Le Temps des cerises » ou « Mon amant de Saint-Jean » touchent au cœur de chacun. Tout comme « Les roses blanches ». Une chanson réaliste enregistrée il y a plus de 80 ans par Berthe Sylva. « Aujourd’hui, ce titre – comme d’autres – peut paraître suranné. C’était la difficulté principale, le grand défi à relever. « Le Temps des cerises », par exemple, a plus de 140 ans ! Quant à la plus récente, « Le Déserteur », elle en aura bientôt 60. Même si les messages qu’elles véhiculent sont encore d’actualité (parfois plus que jamais !), il nous fallait néanmoins les remettre au goût du jour, marquer notre style, les adapter à la couleur des STENTORS. Mais sans les dénaturer pour autant ! ».

« Le Chant des partisans », le premier extrait de ce nouvel album est plus qu’une chanson, c’est une page de notre Histoire : l’hymne de la Résistance lors de la Seconde Guerre Mondiale. « Un peu comme ce fut le cas  avec « Les Corons » sur « Voyage en France », « Le Chant des Partisans » s’est imposé. Une évidence absolue ! C’est par lui que l’aventure d’« Une histoire de France » a démarré. Cet hymne-là possédait toutes les caractéristiques pour être repris par notre groupe ! ».

C’est ainsi que d’illustres chansons d’autrefois retrouvent donc ici de nouvelles couleurs, des atours plus contemporains, et finalement une modernité qui devrait parler aux jeunes générations. Car Les STENTORS n’ont pas leur pareil pour montrer qu’on a beaucoup à gagner à se laisser embarquer dans ce voyage dans le Temps. Un magnifique voyage, empreint de nostalgie. Avec, comme marque de fabrique : des frissons en pagaille, des rafales d’émotions…

Extraits de l’album en écoute dès maintenant :

1. Le chant des partisans
2. Mon amant de st jean
3. L’hymne a l’amour
4. Les feuilles mortes
5. Domino
6. Le deserteur
7. Les roses blanches
8. La mer
9. Lili marlene
10. Parlez-moi d’amour
11. J’attendrai
12. Le temps des cerises

Sebastien LemoineBaryton, il chante dans les grands théâtres en Europe jusqu’en Russie, les opéra de Mozart, Bizet, Rossini… Et les comédies musicales de Bernstein, Kurt Weill… d’Angleterre aux États-Unis. « Les Roses blanches » était la chanson préférée de ma grand-mère. Je l’ai chanté à l’occasion de ses cent ans, lors d’un concert que j’ai donné dans son petit village de Normandie. Elle n’était déjà plus là, mais pour lui rendre hommage j’avais affiché son portrait, et j’avais distribué cent roses blanches dans le public… Ce jour-là, j’ai eu bien du mal à l’interpréter jusqu’au bout tant l’émotion m’a submergé… »

Vianney GuionnetBaryton, il a joué Papageno dans « La Flûte Enchantée », Guglielmo dans « Così fan tutte » de Mozart, Wagner dans « Faust », Colline dans « La Bohème » ou encore Massetto dans « Don Giovanni »… « J’ai une affection particulière pour « Le Temps des cerises » que je chantais avec Les Petits Chanteurs à la Croix de bois, dont je faisais partie il y a plus de vingt ans. Je suis très heureux de retrouver cette chanson sur mon chemin. J’espère que Les Petits chanteurs apprécieront notre relecture… »

Mowgli LapsTénor, il a chanté partout en France. A la fois de l’opéra [Don José (Carmen, Bizet), Turridu (Cavalleria Rusticana, Mascagni), Tamino (La Flûte Enchantée, Mozart)…], ainsi que de l’opérette [Paris (La Belle Hélène, Offenbach)] de la comédie musicale, Tony (West Side Story, Bernstein) et beaucoup de Musique Sacrée (Hayden, Beethoven, Mozart…). « Dès que j’entends ou que je chante « L’Hymne à l’amour », je pense à « Mimi » ma grande tante que j’aimais beaucoup et que je venais souvent voir en métropole, alors que j’habitais encore en Guadeloupe. Ce titre d’Edith Piaf m’émeut beaucoup. Mais je pourrais aussi vous parler de « Domino » que j’ai découvert il y a quelques années, à l’occasion d’un concert que je donnais aux côtés de celui que je considère comme mon mentor, celui à qui je dois ma carrière à l’opéra. Il s’appelle Loïc Mignon ; je pense à lui dès que j’entends cette chanson.»

Mathieu SempereTénor, il se produit sur les scènes françaises et jusqu’en Afrique, dans le répertoire d’oratorio, d’opéra, interprétant les rôles de ténors de « Don Giovanni » de Mozart à « La Traviata » de Verdi, et d’opérette. Il parcourt en parallèle les routes de France avec un spectacle hommage à Luis Mariano. « Toutes les chansons de ce deuxième album me renvoient à mon enfance, aux fêtes de familles. Je revois mes grands parents les chanter… Mais s’il fallait n’en retenir qu’une seule, alors je vous dirais « Le Chant des partisans ». Je l’ai interprété sur la Place de l’Hôtel de Ville, lors de la commémoration de la libération de Paris. Pour l’occasion, une reconstitution avait été faite : nous étions en habits d’époque, dans des voitures d’époque, et nous campions des résistants. Chez nous chanteurs, comme dans la foule, l’émotion était palpable, très forte ».

Lire nos articles précédents

Les Stentors célèbrent les régions de France

Voyage en France, les Stentors interview

Les Stentors vous invite à un « Voyage en France »

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Starman, la voiture de l’espace explore l’univers

Le 6 février, la fusée « Falcon Heavy » du milliardaire Elon Musk (fondateur de Space X ...

Lire les articles précédents :
Groundation, meilleur groupe reggae, sur scène à Nice

Les virtuoses californiens reviennent sur les scènes européennes. Leur reggae pur souche, mâtiné de somptueuses ...

Les matelas Candide, pour bien dormir et bien grandir.

La marque Candide confectionne depuis 20 ans des matelas pour les petits de 0 à ...

Festival ElectroBeach : Martin Solveig, Hardwell, Nicky Romero et Reepublic

Après Martin Solveig, Hardwell, Nicky Romero et Reepublic, voici venu le temps de 4 nouvelles ...

Fermer