Accueil / Culture / William Shakespeare, l’espion des âmes

William Shakespeare, l’espion des âmes

Henriette Chardak nous propose son ouvrage William Shakespeare – l’espion des âmes, paru en mars 2016 aux éditions de l’Archipel.

« N'ayez crainte, si j'ai des mains de pauvre, j'ai des yeux « riches » »
« N’ayez crainte, si j’ai des mains de pauvre, j’ai des yeux « riches » »

On a tous déjà entendu parler de William Shakespeare, lu et/ou vu certaines de ses pièces. Qui n’a jamais entendu dire « Être ou ne pas être : telle est la question. » ? Celui qui utilisait les mots à la perfection, avec un incroyable sens de la poésie, est aujourd’hui connu et reconnu dans le monde entier pour ses œuvres. Mais le connait-on vraiment ? Henriette Chardak nous embarque dans les coulisses de la vie du créateur de Roméo et Juliette.

William Shakespeare est né le 23 avril 1564 de l’union d’un gantier passionné par le théâtre et d’une descendante de l’aristocratie anglo-normande. Dès son plus jeune âge, il observait les siens et la nature, avec le désir fort de comprendre tout ce qui l’entourait : « N’ayez crainte, si j’ai des mains de pauvre, j’ai des yeux « riches » »!

Grâce à ce premier volume (période entre 1564 et 1594), on découvre un environnement, un contexte historique particulier. Le pouvoir royal (règne d’Elisabeth Ière) prônait l’anglicanisme, tandis que William était catholique. La Reine avait malheureusement la fâcheuse tendance à tuer les jésuites dans d’extrêmes souffrances. William Shakespeare devait se méfier de son entourage et taire sa religion. C’était, un peu par la force des choses, un homme mystérieux.

Cet « espion des âmes » n’était pas un espion de la Reine, comme beaucoup de ses amis. Il observait les autres pour les calquer par écrit dans ces pièces : postures, caractères, défauts… Rien ne lui échappait.

Ce livre est le miroir d’un homme, mais aussi d’une époque. William Shakespeare devait craindre ses amis autant que ses ennemis. Celui qui n’était jamais là où on l’attendait, voyageait à travers les âmes. Un homme plein d’espoir et d’esprit, un être amoureux des femmes, du théâtre et de la vie…

Ce livre donne l’envie d’en savoir plus sur ses œuvres, qui retracent toutes les personnes qu’il a croisées, dont ceux émanant du pouvoir politique et royal ; sans pour autant que ces derniers ne s’en aperçoivent. C’était aussi ça son génie !

On ne peut qu’attendre la suite des aventures de William Shakespeare (à paraître le 4 mai 2016 : William Shakespeare, l’œuvre au rouge). Le talent d’Henriette Chardak, pour nous conter ses recherches, est sans équivoque. On se laisse vite entraîner dans le monde de l’auteur, pour y découvrir un homme hors du commun.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos remy salle

A lire aussi

Villeneuve-lez-avignon a fêté l’architecture à « La Chartreuse » (6ème édition)

La sixième édition « L’architecture en fête » s’est déroulée dans le lieu historique de « La Chartreuse », ...

Lire les articles précédents :
Yaël Naïm au Bus Palladium avec Virgin Radio

C’est un public chanceux qui est venu assister au spectacle de Yaël Naïm puisque cette ...

Les chroniques du roi vagabond, tome 1, Le premier mensonge

Une nouvelle série pour la collection Terres de légendes, des éditions Delcourt, débute avec ce ...

Huiles de massage comestibles Clairjoie

Tout le monde aime les massages. Chez des professionnels pour une technique parfaite ou entre ...

Fermer