Accueil / Culture / À quoi tu joues, le loup ?

À quoi tu joues, le loup ?

À quoi tu joues, le loup ? est un bel et tendre album des éditions Flammarion, paru en avril 2018. Un livre de Jo Hoestland et Laurent Richard, qui offre aux jeunes lecteurs une histoire pleine de réflexions et rassurante, douce et curieuse.

C’est le soir, Papa couche Jean, il lui souhaite une bonne nuit et espère qu’il fera de beaux rêves. Le jeune garçon retient son papa par la main, il lui explique qu’il aimerait bien faire de beaux rêves, mais souvent, il rêve du loup ! Ce qui n’est pas réellement un beau rêve ! Papa soupire, car il le sait bien, a-quoi-tu-joues-le-loup-flammarionà chaque fois Jean l’appelle, lorsqu’il rêve de ce loup… Alors pour tenter de comprendre, il pose quelques questions à son enfant. Il lui demande de le décrire. De quelle couleur il est ? S’il est grand ? S’il est méchant ? Mais Jean ne répond pas, il ne sait pas, car il ne l’a jamais vu ! En effet, il est trop pressé et occupé à courir pour ne pas se faire attraper…

Le récit est très doux et agréable, offrant deux thématiques importantes pour les jeunes lecteurs. Le loup, un animal et un personnage effrayant et captivant qui est au cœur des angoisses du jeune héros, Jean. Le cauchemar est le deuxième attrait, très bien évalué dans cette histoire. La peur du jeune héros va s’expliquer à travers des questions que les parents posent à l’enfant, qui va se voir rassurer, mais qui va regarder autrement ces cauchemars, pour tenter d’affronter ses peurs et aller de l’avant. Le texte est adapté aux jeunes lecteurs et très juste. Les enfants se reconnaîtront parfaitement dans le petit Jean, qui a peur de s’endormir. La peur est détournée pour laisser place à une autre façon de regarder le problème, avec une curiosité et une envie de comprendre l’autre… Le dessin est très doux, également, plutôt rond, avec des jeux d’ombre, et le rêve, ou cauchemar, qui prend forme, sous le récit des personnages, avec un trait différent.

À quoi tu joues, le loup ? est un très bel album, et bien plus encore, car à travers la peur du jeune Jean, les jeunes lecteurs vont pouvoir se retrouver, parler de leur cauchemar et le détourner, pour pouvoir affronter leurs peurs, retrouver leur calme et faire de beaux rêves…

A propos celine.durindel

A lire aussi

La nouvelle saison du théâtre Anthéa d’Antibes

Alors que le théâtre Anthéa d’Antibes vient de fêter son cinquième anniversaire, une nouvelle saison ...

Lire les articles précédents :
Legenderry Green Hornet – Une aventure steampunk

C'est aux éditions Graph Zeppelin qu'est paru, en avril 2018, Legenderry Green Hornet, une nouvelle ...

Laurent Jalabert ambassadeur du Prix Antargaz de la Combativité

Laurent Jalabert ambassadeur du Prix Antargaz de la Combativité Laurent Jalabert, ancien Champion du monde, ...

Gratuité des musées à Avignon, visite de la Fondation Calvet (Lapidaire)

100 000 entrées par an, aux musées : Lapidaire, Calvet, Petit Palais...On est bien en ...

Fermer