Accueil / Culture / Littérature / « Beauté mon beau souci » aux Éditions Edilivre

« Beauté mon beau souci » aux Éditions Edilivre

Beauté mon beau souci aux Éditions Edilivre
« Beauté mon beau souci » aux Éditions Edilivre

La « Beauté » fait partie intégrante de notre vie. C’est bien simple, on la retrouve partout : dans un coucher de soleil, un sourire, un esprit vaillant, un monument, une peinture ou encore un magazine. Si elle s’impose dans notre quotidien comme préoccupation essentielle, elle émane aussi de divers registres culturels, et ce, depuis que le monde est monde. C’est une définition non-exhaustive que Céline Couteau et Laurence Coiffard nous livrent dans « Beauté mon beau souci ». Un ouvrage très complet sur l’évolution de la beauté et de ses critères, aux Éditions Edilivre.

Dans « Beauté mon beau souci », les deux auteures mettent en parallèle la beauté d’aujourd’hui et celle d’antan. Elles n’ont pas la prétention de fournir LA définition parfaite, tant le sujet est vaste, mais elles partagent avec nous des informations précieuses quant à l’émergence de celle-ci dans l’Art (littérature, sculpture, peinture), au fur et à mesure des années. Nous retrouvons plusieurs exemples et citations d’écrivains, de philosophes, de médecins ou encore de scientifiques, qui ont mis en exergue la beauté dans des poèmes, recueils et autres œuvres d’art. Tout l’argumentaire est illustré par de superbes photos et documents d’archives, tirés de manuels médicaux officiels, de vieux journaux, de revues, etc. L’occasion de (re)découvrir les plus beaux éloges faits à la beauté. Une vision qui a largement conditionné l’image que les gens peuvent s’en faire. Car, si la beauté est une évidence pour certain, pour d’autres il faut la rechercher ! On le sait, les critères de beauté d’aujourd’hui ont très largement évolué. Les nouvelles Kate Moss ont volé la vedette aux pulpeuses Marilyn Monroe. À l’époque, les formes étaient de rigueur ; aujourd’hui, le culte de la maigreur est omniprésent et a largement participé à modifier nos propres critères. Avec ce livre, on se rend compte que la « Beauté » n’a pas pris une ride ! Elle change, évolue, change encore et continue à évoluer. Quoi qu’on en pense, elle reste éphémère. Ce n’est pas parce qu’une personne est belle qu’on l’aime, mais parce qu’on l’aime qu’elle est belle. Nous avons particulièrement apprécié le passage de la « Beauté » dans la peinture. La représentation de la beauté d’un peintre à l’autre, est très largement évocatrice de la difficulté d’y apposer une définition nette et précise. Si Picasso aimait les physiques atypiques, Van Gogh – bien que critiqué pour ses goûts – ne voyait que par les « jeunes femmes impassibles »… Ces femmes, si différentes, ont pourtant largement contribué au succès de chacun.

On apprécie les nombreuses anecdotes historiques. On parcourt ainsi les périodes du Moyen Âge, de La Renaissance (avec l’importance des parfums et l’obsession pour les peaux blanches immaculées). S’ensuit la naissance des grands noms de la beauté, tels que Rimmel, Bourjois ou encore l’arrivée des premières crèmes hydratantes industrielles, autour des années 1900. Et puis bien sûr, l’apparition des marchés cosmétiques que nous connaissons tous : Dove, Yves Rocher, Dessange, Lancôme, La Roche Posay, L’Occitane, Doux Me ou encore Lavera.

Saviez-vous qu’à partir de l’année 1900, le port de la moustache était signe d’une reconnaissance sociale ? Que le khôl avait déjà une place de choix auprès des Égyptiens ? Et que durant Louis XII, la blancheur de la peau était un signe de distinction ?

Au fur et à mesure des pages, on se rend compte que nos obsessions d’aujourd’hui sont aussi celles d’hier. Les femmes se débrouillaient certes autrement, mais elles prenaient déjà soin d’elles et étaient obsédées par des critères de beauté que la société leur imposait. Et la beauté intérieure dans tout cela ? Elle conditionne ce que nous sommes, l’image que nous renvoyons aux autres.

Continuons d’être beaux, cela nous réussit tellement bien.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Laëtitia

Curieuse et passionnée d'écriture, je suis rédactrice chez FranceNetInfos depuis maintenant quelques années. J'aborde divers sujets : littérature, mode et beauté, séries & cinéma, musique, high-tech, décoration, gastronomie, etc. Fan des dernières tendances, j'aime être à la page ! Passionnée de musique, j'aime m'abandonner au plaisir d'écouter quelques notes de mes chansons préférées ! Je ne suis jamais contre le visionnage d'un bon dessin-animé... Je ne néglige jamais mes routines beauté... J'évite clairement de me séparer de mon téléphone... Et plus important encore : j'aime la VIE !

A lire aussi

Ernest et Célestine – Au jour le jour

Au jour le jour est un bel album d’Ernest et Célestine, paru aux éditions Casterman, ...

Lire les articles précédents :
Jabberwockygroupe
Jabberwocky de passage à Lyon

Quel ne fut pas mon étonnement quand j'ai découvert que FranceNetInfos ne vous a jamais ...

Casse-têtes infernaux – 60 défis machiavéliques

Les éditions Larousse proposent un nouveau coffret de Casse-têtes infernaux, 60 défis 100% machiavéliques, idéal ...

Jain remporte le 4ème « PRIX TALENTS W9 » du jury

La chanteuse Jain a remporté hier le trophée du talent W9 lors de la cérémonie ...

Fermer