CABRINI au cinéma – L’histoire vraie et inspirante de Françoise-Xavière Cabrini

CABRINI – Avant-première le 8 mars à l’occasion de la journée internationale de la femme. En salle le 20 mars prochain, le film, réalisé par Alejandro Monteverde (Sound of Freedom, Bella, Little Boy), retrace avec émotion et fidélité le parcours exceptionnel de cette figure emblématique. Avec Cristiana Dell’Anna, John Lithgow & David Morse dans les rôles principaux, CABRINI s’annonce comme un incontournable pour (re)découvrir l’histoire captivante de Françoise-Xavière Cabrini, une femme qui a marqué son époque par son dévouement et son engagement envers les plus démunis.

Sortie Nationale le 20 mars 2024

Avt-première le 8 mars pour la Journée Internationale Des Droits De La Femme

Françoise-Xavière Cabrini a été surnommée la “mère des émigrés”. Toute sa vie, elle a défendu le droit des émigrés européens sur le sol américain. En 34 ans, elle a créé 67 hôpitaux, orphelinats et écoles.

En 1996, elle est intronisée au National Women’s Hall of Fame, un musée américain qui honore la mémoire des citoyennes américaines qui se sont particulièrement illustrées dans le domaine des arts, des humanités, des sciences, de la politique, des affaires ou du sport.

Quand sœur Francesca Cabrini débarque à New York en 1889, elle ne possède rien, tout comme des milliers d’immigrants italiens. Avec l’aide de quelques sœurs, malgré sa santé fragile et son isolement dans une société patriarcale, elle va se lancer dans une aventure sans précédent, construisant un orphelinat, puis un hôpital et progressivement un véritable « empire de l’espoir ». Son audace, sa pugnacité et sa charité feront d’elle la première sainte des Etats-Unis d’Amérique, canonisée en 1946 par le pape Pie XII.

NOTRE AVIS : “Du Vrai, Du Beau, Du très Bon Cinéma”

Au cœur de « Cabrini » d’Alejandro Monteverde se trouve une histoire émouvante et passionnante, excellement bien interprétée. Le récit captivant de Françoise Xavière Cabrini (Cristiana Dell’Anna), également connue sous le nom de Mère Cabrini est très inspirant et, d’une certaine manière, réaffirme la vie. Une personne simple qui accomplit des choses hors du commun dans le seul but de changer le monde. Avec ce film, Monteverde propose un regard méthodique sur la vie de la religieuse italienne et son engagement à aider les démunis. C’est un voyage captivant aux prises de vue superbes, d’où l’on ne peut détourner le regard. Respect et admiration pour le combat d’une femme partie de rien, souvent freinée par les mauvaises volontés d’un début de siècle xénophobe et misogyne (à fortiori une nonne à la santé fragile) à bâtir un empire forgé par l’amour et l’espoir.

Le film offre un aperçu de ses réalisations, car son attention reste centrée sur le tracé de son parcours émouvant pour parvenir à rendre possible ce qui semble impossible. Pour les non-initiés, Mère Cabrini a consacré une bonne partie de sa vie à construire une vie meilleure pour les orphelins et les immigrants. Ses réalisations comprennent la fondation du groupe des Sœurs Missionnaires du Sacré-Cœur, l’expansion de la congrégation en établissant des orphelinats et des écoles dans diverses parties des États-Unis, l’amélioration de la vie des marginaux de toutes les manières possibles, et la construction d’institutions de santé pour les personnes les plus démunies.

Distribution

Réalisation : Alejandro Monteverde

Casting : Cristiana Dell’Anna (Francesca Cabrini), David Morse (l’archevêque Corrigan), John Lithgow (le maire Gould), Giancarlo Giannini (le pape Léon XIII), Virginia Bocelli (Aria), Rolando Villazón (DiSalvo), Romana Vergano (Vittoria), Federico Ielapi (Paolo), Federico Castelluccio (le sénateur Bodio), Jeremy Bobb (Calloway), Patch Darragh (dr Murphy), Sean Cullen (Peterson)

Distribution technique : Rod Barr (scénario), Gene Back (musique), Gorka Andreu (direction artistique)

Durée : 2h25

Trouver ma séance

#AvantPremière #JournéeInternationaleDeLaFemme #Histoire #Engagement #Emigration #Orphelinats #Audace #Sainteté #Cinéma #Inspiration #JIDF #ExcellentFilm

A propos carolinemarquet

A lire aussi

Luminiscence : L’éclatante révélation de l’Église Saint-Eustache

Luminiscence dévoile l’histoire de l’Église Saint-Eustache à travers un spectacle visuel et musical captivant. Des …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com