Accueil / Culture / Littérature / BD / CARNETS DU PÉROU de Fabcaro

CARNETS DU PÉROU de Fabcaro

Carnets du Pérou Fabcaro Six Pieds sous TerreFabrice Caro alias Fabcaro, auteur d’albums alliant autobiographie et autodérision, goût pour l’absurde et le décalage, opère ici un nouveau tournant. Guetté comme tout artiste par la peur de refaire sempiternellement le même livre, il se livre ici pour la première fois à l’exercice du carnet de voyage. De manière assez évidente, le thème du changement hante le livre des les premières pages : l’auteur, approchant de son quarantième anniversaire quitte son train-train quotidien pour réaliser un voyage longtemps envisagé au Pérou durant l’été 2012. C’est le moment où jamais pour lui de se lancer : armé de son carnet de croquis, il se met à l’épreuve entre doutes sur sa démarche artistique et sentiment de liberté retrouvée. Confronté à un pays dont il ne comprend pas tout de suite les coutumes parfois atypiques (cette ville étrange où les Péruviens s’habillent pendant une semaine comme des Mexicains parce que c’est la tradition), il en tire pourtant un livre chaleureux, plein de charme et d’émotion qui s’avère comme tout bon récit de voyage une histoire initiatique, une quête de soi. Car comme le dit le proverbe :

“Runa Hascar Ahauca Tuta Allpa Hanaqpacha Warmi Pachatec”

Voilà, voilà…

NDLR : Droit de réponse de l’auteur:

Votre serviteur vient de recevoir un mail particulièrement virulent de l’auteur lui-même, Monsieur Fabrice Caro, m’accusant tout simplement de ne pas avoir compris, voir même de ne pas avoir du tout lu son livre, jugeant ma critique ci dessus, je cite, « totalement indigne et hors sujet ». Déjà, je ne vois pas où est le problème, ma critique s’avérant quand même plutôt flatteuse, parfaitement susceptible de donner envie au lecteur de dépenser les 13 euros qui seront nécessaires pour l’acquérir. De ce point de vue là, Monsieur Caro et par extension les éditions Six Pieds sous Terre sont mal placés pour se plaindre, il me semble. Deuxième point, ces reproches et ces excès de colère sont d’autant plus difficiles à avaler que l’auteur de cette chronique a tenu, par pure conviction éthique, à passer sous silence les aspects les plus embarrassants de ce livre : qui m’empêchait de polémiquer sur le fait que l’exactitude documentaire de ce livre est franchement sujette à caution ? Et qu’on ne vienne pas me parler de l’inévitable subjectivité de l’auteur ! Qui aura l’audace de dire que manifestement Monsieur Caro n’a jamais foutu les pieds au Pérou ? Je ne diffame pas, j’accuse ! Pardonnez-moi de m’emporter mais une telle malhonnêteté mérite d’être dénoncée. Et alors l’accusation de « hors sujet » !!! Non mais quel culot !!! Il fallait oser ! Il l’a relu son livre ??? Parce que moi, deux fois, je l’ai relu son livre ! DEUX FOIS !!!

« Pourquoi deux fois ? » allez vous me demander ? Bonne question effectivement. Je dois l’avouer : j’ai ri. Beaucoup.

CARNETS DU PÉROU – Éditions Six Pieds sous Terre – Parution le 17 octobre 2013

 

A propos Agence

A lire aussi

Martin fait des gâteaux, un album tendre et beau des éditions Larousse

Martin, l’ours gourmand et amusant, est de retour dans un nouvel album, paru aux éditions ...

Lire les articles précédents :
Orsay et les origines du Mâle

« Masculin/Masculin » – ainsi s'intitule l'exposition historique présentée depuis le 21 Septembre et jusqu'au 02 Janvier ...

APOCALYPSE MANGA de Pierre Pigot

Heureuse période qui voit enfin la bibliographie sur le thème du manga s’enrichir de nouvelles ...

Stop aux rhumatismes grâce à « Vaincre l’arthrose » aux éditions Dangles!

Vous avez beau être jeune et en pleine santé, vous n'échapperez sûrement pas à l'arthrose ...

Fermer