Cerrone ouvre la 18e édition du festival C’est pas Classique

Après s’être éteint au Palais Acropolis, C’est pas Classique s’apprête à renaître de ses cendres. La 18e édition débute ce soir, dans une nouvelle formule. En effet, le festival est toujours gratuit mais il va durer presque trois semaines, dans treize villes des Alpes-Maritimes.

Ce soir, au Palais Nikaïa de Nice, Cerrone va non seulement ouvrir la 18e édition de C’est pas Classique mais aussi démarrer sa nouvelle tournée mondiale. Accompagné par le chef d’orchestre Randy Kerber et les musiciens de l’Orchestre national de Cannes, il revisitera ses plus grands tubes (“Give me love”, “Supernature” et tant d’autres). La soirée, qui affiche complet depuis longtemps, promet de rester dans les annales de C’est pas Classique ! Autour de Cerrone, ils seront plus de cinquante sur scène pour faire bouger et danser le public. Le pape du disco, comme on l’a souvent surnommé, vient de fêter ses cinquante ans de carrière. Avec son Electro symphonic orchestra tour, il s’apprête à parcourir une nouvelle fois  le monde. Le public azuréen de C’est pas Classique va avoir la chance de découvrir ce show, avant tout le monde.

Nous avons pu rencontrer Cerrone au palais Nikaïa. Avant de démarrer les répétitions, il a accepté de répondre aux questions de la presse, pendant que les techniciens s’affairaient pour peaufiner ce show très attendu.  Il a fait part de son enthousiasme à l’idée de partager la scène avec les musiciens de l’Orchestre national de Cannes.

France Net Infos : Ce soir, l’électro disco et la musique classique vont se rencontrer pour le plus grand plaisir de tous….

Cerrone : Pour moi, c’est un peu un retour à mes origines. Mes premiers albums étaient enregistrés avec des orchestrations de cordes et de cuivres. Quand on m’a proposé de participer à C’est pas Classique, on m’a dit qu’il y avait eu ce genre de projets avec des titres de Bowie ou de Gainsbourg. Ca m’a motivé ! Après, il faut arriver à être à la hauteur des opportunités qui se présentent. C’est ce que j’ai toujours essayé de faire dans ma vie. J’ai l’impression d’être comme un jeune artiste. Tous les ans, il se passe des choses et j’essaye d’être à la hauteur. A 70 ans, on m’offre ce cadeau de jouer avec un orchestre symphonique !

France Net Infos : A quoi peut s’attendre le public qui sera là ce soir ?

Cerrone : Il y aura vingt titres que je considère comme les plus emblématiques de mon répertoire. On va partir de 1976 à mes derniers enregistrements qui datent d’il y a deux ans. Il y aura des titres très électro qu’on a réorchestrés et auxquels on a ajouté du symphonique avec des codess, des hautbois, des violons. Quand j’ai fait ma première répétition, j’avais les poils qui se dressaient !

France Net Infos : Le “Cerrone Electric symphonic Orchestra” va-t-il faire l’objet d’un album ?

Cerrone : Oui, on va enregistrer un album live mais je ne sais pas quand il va sortir. On va partir en tournée. Je n’ai jamais eu de plan de carrière. Je fais les choses pour le plaisir.

France Net Infos : Vous vous réinventez constamment. Vous venez de faire un duo avec Marc Lavoine..

Cerrone : Marc Lavoine, c’est mon pote. On se marre tellement tous les deux ! Un jour, il m’a invité à déjeuner et il m’a avoué qu’il finissait les concerts de sa tournée en chantant “Je me sens si seul” pendant que les musiciens jouaient “Give me love”. Il m’a proposé de le rejoindre au Palais des congrès de Paris pour jouer de la batterie. On s’est dit qu’il ne fallait pas que ça s’arrête là. Je lui ai proposé quelques titres et on est allés en studio.

France Net Infos : Vous connaissez bien la Côte d’Azur…

Cerrone : J’habite dans le Var, à Ramatuelle. Dès que j’ai un moment, je viens me ressourcer dans ma maison. J’ai démarré à Saint-Tropez, devant Sénéquier. C’est là où je me sens le mieux et le fait de démarrer cette tournée dans la région, c’est la cerise sur le gâteau !

A propos Laurence

A lire aussi

Nevada-t5-Viva-Las-Vegas-Delcourt

Nevada, tome 5, Viva Las Vegas

Viva Las Vegas est le cinquième et dernier tome de la série Nevada, des éditions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com