César Wagner sur France 2 : rencontre avec Gil Alma

France 2 vient de diffuser le dernier épisode de “César Wagner”, une série très appréciée du public,  portée par Gil Alma qui incarne un policier hypocondriaque. Lors du dernier Festival de Télévision de Monte-Carlo, nous avions eu l’occasion de rencontrer le comédien. Il nous avait parlé de ce rôle qui lui tient à cœur mais aussi de son nouveau spectacle et de son métier d’acteur et d’humoriste.

France Net Infos : Vous êtes-vous inspiré de personnes que vous connaissiez pour incarner le côté hypocondriaque de César Wagner ?

Gil Alma : Oui, je me suis inspiré de gens que je connaissais. Ma maman et ma grand-mère l’étaient un peu. Benoît Joubert, avec qui je fais mon spectacle, est hypocondriaque. J’étais bien entouré de ce côté-là ! C’était amusant qu’on me propose un rôle d’hypocondriaque car je connais bien le dossier !

France Net Infos : Y-a-t-il eu une scène plus difficile à jouer dans la série ?

Gil Alma : Ce que je n’aime pas trop jouer, c’est la douleur. César se crée la douleur, il panique. C’est ce que je trouve difficile à jouer. J’ai toujours peur d’être faux là-dessus. En revanche, je n’ai pas de difficultés à sortir des émotions et à pleurer.

France Net Infos : Comment est née l’idée de ce spectacle avec Benoît Joubert ?

Gil Alma : On s’est rencontrés pour un téléfilm sur France 3, I love Périgord. C’était il y a dix ans. On jouait des gendarmes rugbymen homosexuels ! Cinq ans après, j’ai créé ma production et Benoît me disait  qu’il avait un spectacle. Je l’ai encouragé à le faire dans une salle à Avignon. Il a fait une standing ovation ! A Avignon, pour faire lever les gens, il faut être très fort. C’est aussi difficile qu’à Paris.  J’ai alors produit son spectacle. Il venait faire mes premières parties parfois. On a créé ensuite ce spectacle. C’est lui qui en a eu l’idée. Le spectacle parle du mariage avec plein de rebondissements. C’est une pièce de théâtre comique à deux, avec plein de personnages différents. Je pense que c’est l’un des meilleurs spectacles de toute ma vie !

France Net Infos : Comment êtes-vous passé d’acteur à humoriste ?

Gil Alma : Quand j’étais petit, je faisais le clown tout le temps. J’ai fait du théâtre pour faire rire. Après, j’ai découvert d’autres facettes, notamment lorsque j’ai pris des cours d’actor studio. J’ai appris plein de choses sur moi, la psychologie notamment. Donc j’ai plutôt fait le chemin inverse.

France Net Infos : Vous avez tourné dans Mystère à Saint-Tropez, aux côtés de Christian Clavier et Benoît Poelvoorde notamment. Vous avez dû bien vous amuser avec eux !

Gil Alma : C’était formidable. Clavier, Lamotte, Depardieu, Virginie Hocq…C’était  un casting cinq étoiles ! J’étais au spectacle sans avoir payé ma place ! Je regardais Poelvoorde et Clavier qui n’arrêtaient pas de plaisanter…

France Net Infos : En tant qu’humoriste, comment faites-vous pour écrire des blagues ?

Gil Alma : C’est dur. Avant d’être comédien, j’ai tout fait : technicien, figurant, Père Noel… Faire rire seul sur scène, c’est ce qu’il y a de plus dur. J’ai fait évoluer mon spectacle pendant cinq ans mais je n’ai été satisfait qu’à partir de la troisième année. Je ne suis pas assez doué pour écrire seul donc j’écris avec d’autres, comme Benoît.

France Net Infos : De quels rôles vous parle le public ?

Gil Alma : Les voisins ! On m’appelle « Minou », « Alain » et on me parle aussi du vélo parce que mon personnage dans « Nos chers voisins » arrive toujours avec son vélo !

A propos laurence ray

A lire aussi

audiolivre

Fonctionnement du livre audio

  Dans le monde anglophone (et de plus en plus dans le monde francophone), les …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com