Accueil / non / Cyprien Katsaris et Hélène Mercier: un printemps romantique

Cyprien Katsaris et Hélène Mercier: un printemps romantique

France net infos vous parle aujourd’hui d’un album de musique classique à la teinte Romantique, dernier enregistrement paru en Mars dernier sous le label Piano21.

Cette parution de début d’année est sortie chez Piano21, label créée par le Pianiste et compositeur franco-chipriote Cyprien Katsaris. L’enregistrement consacre une œuvre de Brahms et une seconde de Schumann dans des versions pour quatre mains interprétées par Cyprien Katsaris et Hélène Mercier. Cette dernière pianiste Montréalaise internationalement connue, lauréate du Concours international de Musique de Chambre de Prague, elle a fait ses classes avec le professeur Dieter Weber à l’académie de Vienne, elle vie désormais en France et a été faite Chevalier des Arts et des Lettres. Le second interprète de ce duo est son ami Cyprien Katsaris, pianiste atypique et fougueux, sa maîtrise d’un répertoire vaste et parfois atypique (Notamment de ses propres compositions) lui a permis de se placer dans le classement des cent pianistes du XX° siècle de nos confrères de Diapason. Ils présentent dans ce nouvel enregistrement la sonate pour deux pianos en Fa mineur op. 34 b de Johannes Brahms (1833-1897) ainsi que la transcription pour quatre mains par Clara Schumann du Quintette avec piano en mi bémol Majeur op. 44 de Robert Schumann (1810-1856).

On trouve dans l’interprétation ci-présente de l’œuvre de Brahms une force narrative indéniable, un rythme haletant, des respirations claires avec des phrasés qui se répondent ; on sent une réelle complicité des « deux paires de mains » (si j’ose cette expression). Elles se répondent, jouent à travers la foultitude des notes traversées avec la valse du tourment interne qu’est celui exprimé avec fougue mais tenue par le compositeur romantique. Les scènes sont traversées avec justesse, sans jamais aller dans le « trop » appuyé qu’on peut souvent craindre dans les quatre mains s’en tenant à un fil rouge, celui de la mélodie comme axiome de la narration ; maîtrisant et jouant avec l’intensité et la rythmique adéquat sans jamais s’y laisser prendre d’un tourbillon a-(l)larmant. Une version originale, très personnelle, qu’on peut apprécier ou non, quoi qu’il en soit, il se passe réellement quelque chose, on y remarquera quoi qu’on en pense la technique impeccable et l’agilité complice des deux musiciens avec une véritable intention, une « patte » à ce répertoire trop souvent caricaturé par les attentes des oreilles modernes réclamant d’un Johannes Brahms qu’il tende à un « scriabinisme » certain. L’écueil est évité, le résultat abouti, bravo !

Pour la seconde partie du disque, je me dois malheureusement d’être plus réservé. Le quatre mains impose des appuies marqués que le répertoire romantique ne tolère pas toujours en sa nature même de digression lyrique rendant pour toute finalité l’impression plus forte que l’objectivation. Ici, une interprétation techniquement impeccable, mais trop construite pour rendre compte d’un flot continue d’émotion auquel Cyprien Katsaris en solo nous avait habitué. Une version d’étude en somme mais qui me semble bien trop éloignée du sentiment développé par Schumann dans cette œuvre. La contrainte technique a, à mon sens noyée la force expressive de ces deux artistes, n’en faisait qu’une œuvre « étude » maîtrisée et dirigée de bout en bout avec exigence mais du fait, rigidité. Une interprétation « normale » tendant à être normée par l’exercice. Dommage, bien tenté, mais on ne respire qu’à un organe la musique de Johannes transcrite par Clara, celle d’un même cœur.

En définitif, un enregistrement remarquable bien qu’inégal en sa qualité – Une première partie excellente et pêchue, une seconde décevante et formelle bien que sauvée par des mains agiles – Un élément sûr de discothèque.

Informations : Sonates pour deux pianos et quintette transcrit pour deux pianosde Johannes Brahms & Robert Schumann, Cyprien Katsaris et Hélène Mercier & Cyprien Katsaris  – Piano21 – 14,30€

A propos Agence

A lire aussi

le-mystere-des-EMI-Lallier-Leduc-Slider

Le Mystère des Expériences de Mort Imminente du Dr F. Lallier

Le Mystère des Expériences de Mort Imminente aux Editions Leduc. Quand un Docteur se penche ...

Un commentaire

  1. Cyprien Katsaris jouera au Théâtre du Celebrity Centre Lundi 14 Mai 2012 à 19h30. Entrée sur invitation privée. Visitez notre site web pour plus d’informations.

Lire les articles précédents :
Les Breastfeeders : Du rock québécois qui décape en tabarnak !

  Les chanteurs et chanteuses à la voix douce et romantique, cousins venus de l'autre ...

GIVRE NOIR : Pierre Pelot

L'angoisse du vendredi 13 touche de nombreuses personnes dans le monde entier et ce n'est ...

Le festival « Insolent » ouvre les festivités avec sa « collection printemps » 2012.

Régie scène frappe encore un grand coup les 27 et 28 avril. 18 ans et ...

Fermer