Déclaration des revenus 2020 : 9 points clés souvent oubliés

Les Français ont jusqu’au 11 juin pour effectuer leur déclaration de revenus sur internet, jusqu’au 12 juin pour la version papier. Alors que la date limite approche, voici 9 informations clés qui sont trop souvent oubliées. Certaines permettent de réduire le montant de ses prélèvements, d’autres sont des obligations que l’on oublie trop souvent

declaration de revenue

  1. Les frais professionnels

La direction générale des finances publiques offre la possibilité de déduire les frais professionnels des revenus perçus.

L’abattement forfaitaire

Par défaut, un abattement forfaitaire de 10 % limité à 12 627 € par an, considéré par le fisc comme la part de frais professionnels, est automatiquement déduit des revenus.

Les frais réels

Si les frais professionnels sont supérieurs à cette estimation, il est possible d’effectuer une déduction aux frais réels. Peuvent alors être déduits :

  • les déplacements pour le trajet domicile/travail en appliquant le barème kilométrique défini par le fisc ;
  • les repas pris hors du domicile si l’activité professionnelle ne permet pas de déjeuner chez soi après un abattement de 4,85 € par repas.
  • Les frais engagés pour une formation professionnelle.
  • L’achat et l’entretien de vêtements professionnels.
  • L’achat de matériel et de mobilier de bureau d’une valeur unitaire hors taxe de 500 €.
  • La location d’un local professionnel.
  • Les frais de double résidence et de déménagement.
  1. Le rattachement d’enfants majeurs

L’administration fiscale permet de rattacher au foyer fiscal :

  • les enfants ayant moins de 21 ans au 1er janvier de l’année dont les revenus sont déclarés, quelle que soit leur situation.
  • Les enfants poursuivant leurs études jusqu’à leurs 25 ans.

Il est également possible de choisir de ne pas rattacher ses enfants, mais de déclarer le versement d’une pension alimentaire plafonnée à 5 947 €.

  1. La Flat Tax

La Flat Tax correspond à l’impôt sur les revenus des capitaux financiers, mis en place sous le gouvernement Macron et appelé également Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU).

Qui est concerné ?

  • Tout ceux qui ont perçu des dividendes,
  • Ceux qui ont certains livrets d’épargne ou une assurance vie, ceux qui ont des actions en Bourse, ceux qui ont fait des investissements en crowdlending …

L’an dernier 8 millions de personnes ont oublié de cocher cette case. Et vous ?

Le fait de cocher la case Flat Tax, signifie que vous refusez ce système d’imposition.

Ce choix est intéressant selon la tranche d’imposition. Cette fameuse case qui annule le PFU permet de déduire les prélèvements sociaux de ses impôts. Pour en savoir plus sur l’opportunité de demander cette déduction : IMPÔT 2020 : LA CASE QUI PEUT TOUT CHANGER.

  1. Déclaration des comptes domiciliés à l’étranger

Certaines néobanques sont domiciliées à l’étranger comme Revolut, N26, Bunq… L’administration fiscale impose de déclarer les sommes figurant sur ces comptes (8UU) et de compléter un document annexe (3916).

Les banques en ligne ne sont pas concernées, puisque généralement, elles sont domiciliées en France et donc tous les comptes sont enregistrés dans le fichier Ficoba.

  1. Déduire sa mutuelle entreprise

Selon le contrat souscrit, il est possible de déduire une partie de sa mutuelle d’entreprise. Cette déduction peut être automatique. Elle s’opère alors directement sur le bulletin de paie. Si ce n’est pas le cas, l’employeur est tenu d’indiquer la part déductible d’impôt à reporter sur la déclaration (6DD).

  1. Déduction des dons

Il est possible de déduire de ses impôts jusqu’à 66 % des dons effectués à des organismes caritatifs et des associations dans la limite de 20 % du revenu imposable.

  1. Les frais versés au syndic

Pour sa résidence principale, il n’est pas possible de déduire les montants versés au syndic de copropriété. S’il s’agit d’un logement mis à la location, ces sommes sont déductibles des revenus fonciers.

  1. La prime de départ à la retraite

Il est possible d’étaler sur 4 années une prime de départ à la retraite afin de limiter son impact sur le montant de l’impôt. Il faut alors en faire la demande par écrit et la joindre à la déclaration de revenus.

  1. Les dépenses d’accueil d’une maison de retraite

Si la personne âgée assume cette dépense, elle peut déduire 25 % du montant limité à 10 000 € par personne. Si ce sont ses enfants qui prennent en charge tout ou partie des dépenses, ceux-ci peuvent les déduire de leurs impôts au titre d’une pension alimentaire.

Il est important de conserver l’ensemble des justificatifs correspondants aux sommes déclarées. L’administration peut contrôler les 4 dernières années et ainsi demander l’ensemble des pièces.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Le soutien de Credit.fr pour les projets de financement

Credit.fr est une start-up française qui s’est fixé comme objectif d’accompagner les entreprises et les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Testez la voyante qui sommeille en vous

Après "Discuter (enfin) tranquillement avec les défunts" paru aux éditions Exergue, Floriane Arzouni nous livre …

Alès, de Camille Claudel à Picasso au musée P.A.B

Avec le confinement, la culture s'est mise en pause...Pendant, ce temps d'inaction, les œuvres d'Art …

mauritanie
Mohamed Ould Bouamatou : une nouvelle page de la Mauritanie à écrire

A la faveur d’une politique d’ouverture initiée par le président Ghazouani, Mohamed Ould Bouamatou est rentré en …

Close