Accueil / Culture / Dernière semaine pour un Voyage à Nantes

Dernière semaine pour un Voyage à Nantes

Le Voyage à Nantes, festival d’art contemporain estival faisant désormais référence dans le grand Ouest s’apprête à fermer ses portes après deux mois de découvertes artistiques au cœur de la ville à travers le parcours de la « ligne verte » à suivre en déambulation sur près de 15 Km au sein de l’espace urbain. La rédaction vous livre ses coups de cœur … .

Demain Lundi, le festival culturel estival de la cité des ducs de Bretagne amorce en effet sa dernière semaine d’escapade de l’imaginaire. Cet été, le voyage à Nantes ré-itérait pour sa deuxième édition et confirmait son succès et l’impulsion dynamique que Nantes tourisme avait voulu déclencher l’année passée. La programmation artistique est toujours assurée par Jean Blaise, gage de qualité, et fait cette année écho tant au contexte économique européen qu’au prix Nantes capitale verte. La ville s’est en effet vue primer cette année « green capital » par la commission européenne pour sa politique de développement durable de la métropole ligérienne. Ainsi, tout logiquement la programmation s’inspira de cette récompense avec plusieurs étapes consacrées tels les « Jardins égarés », exposition à l’école d’architecture (Galerie Loire) co-organisée par le FRAC des Pays de la Loire et le Musée des Beaux-Arts de Nantes ou encore un triptyque pyrotechnique, lumineux et sonore spectaculaire au nouveau Parc des Oblates, ancienne congrégation religieuse, avec un collectif d’artistes dénonçant le drame écologique et humain de la fracturation hydraulique aux USA dans la recherche de gaz de schiste.

Le Voyage à Nantes 2013 -  (c) Théo Mercier
Le Voyage à Nantes 2013 – (c) Théo Mercier

Deux artistes tutellaires marquent cette édition : Théo Mercier tout d’abord, jeune coqueluche de l’art contemporain français avec son univers décalé, obscène et loufoque ; il conçoit cette année avec Erwan Fichou l’affiche de la manifestation avec « La mère et l’enfant, le cheval bleu », alter-ego étranges et cosmologiques littéralement embarqués sur le fleuve portant un regard sur la cité et le citadin – Qu’on l’adore ou la déteste, cette réalisation marqua les esprits. La référence artistique de cette année investissant l’espace urbain est indéniablement Isaac Cordal, et quel artiste ! Ce jeune prodige espagnol, trop peu connu, questionne les rapports de l’homme à l’argent, au sens de sa vie et à la société et ses normes en général en les déclinant dans de petits hommes besogneux et tristes qui envahissent la ville que ce soit au hasard d’une rue, perdus par centaines au sein d’un tas de gravas place du Bouffay, noyés avec leurs attachés-case au sein des douves du Château des ducs de Bretagne ou encore en anges-déchus écrasés par leurs illusions au Temple du Goût rue Kervégan.

La rédaction vous livre quelques coups de cœur totalement subjectifs pour guider cette dernière semaine de voyage à Nantes : Outre ce génie d’Isaac Cordal, et dans la lignée même de son message, nous vous conseillons de découvrir l’imaginaire du célèbre illustrateur pour enfant Claude Ponti qui envahi de ses étranges créatures végétales le Jardin de plantes. L’œuvre choc de cette édition restera pour nous Open your eyes de Kader Attia, œuvre du FRAC présentée en appendice de l’exposition du musée d’histoire sur les deux guerres mondiales ; avec un regard à l’homme différent, confrontant clichés ethnographiques et témoins des gueules cassés de la grande guerre, l’œuvre dérange, réjouit, fait sourire, émeut, etc … par ce regard porté à l’humanité comme un commun. Il serait également dommage de manquer la « non-retrospective » du maître de l’illusion d’optique in situ Felice Varini dans son exposition Suites d’éclats à la HAB Galerie présentant sur plusieurs centaines de mètres carrés son œuvre déjà connue en Loire-Atlantique pour sa réalisation triangulaire sur les toits de la base navale de Saint-Nazaire dans le cadre de la biennale Estuaire. La visite est ludique par la recherche du point de vue révélateur, la réalisation conserve un sens de l’esthétique parfois oublié par l’exploration contemporaine et le travail artistique est, dans sa simplicité, d’une grande intelligence. Enfin, si vous préférez la « grande » histoire de l’art, allez admirer la magnifique restauration chef d’œuvre le Vieilleur de George de la tour exposé dans l’écrin du cercle Louis XVI, accessible pour les détenteurs du pass voyage à Nantes et donnant accès à l’ensemble des expositions payantes. Cette toile du grand maître du clair-obscur, une des 30 existante de par le monde est un bijou des collections sur musée de Beaux-Arts, son sujet intrigue, sa réalisation est pour ainsi dire parfaite et l’émotion provoquée avec la toile et son sujet est irrémédiable. Courez-y !

Informations pratiques :à Nantes jusqu’au 1er Septembre du Lundi au Dimanche sur chaque site de 10h à 18h – Entrée Libre saufs musées (Beaux-Arts, Jules Verne, Histoire Naturelle, Château des ducs de Bretagne pour collection permanente et temporaire « En Guerres ») – Pass Voyage à Nantes 8€.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Le Château de Vaux-le-Vicomte propose des activités pour les vacances de la Toussaint

Vaux-le-Vicomte propose des activités pour les vacances de la Toussaint Le Château de Vaux-le-Vicomte propose ...

Un commentaire

  1. vu comme ça partir à Nantes me tenterait bien. on ne m’enlèvera pas l’idée que l’affiche est tout de même sacrément spéciale. en espérant pouvoir en profiter ce week end. merci pour ces plus amples précisions.

Lire les articles précédents :
Une histoire d’hommes un album de BD événement de ZEP, le « papa » de Titeuf

Les éditions Rue de Sèvres présentent l’album de BD Une histoire d’hommes de Zep, un ...

ART-O-RAMA l’art contemporain fait son salon à la Friche Belle de Mai à Marseille

Premier salon international d’art contemporain du Sud de la France, ART-O-RAMA se tiendra du 30 ...

Souffle d’Air, un festival de cerfs-volants à l’occasion de la Fête du Vent à Marseille

La Fête du Vent reçoit le Festival de cerfs-volants « Souffle d'Art » du 13 ...

Fermer