Accueil / Culture / Littérature / BD / DoggyBags – Sangs d’encre

DoggyBags – Sangs d’encre

Sangs d’encre est un recueil de nouvelles illustrées, dans lequel on retrouve tout l’esprit de la collection DoggyBags, des éditions Ankama. Le livre, de Tanguy Mandias, paru en septembre, présente vingt et un récits inédits et incroyables.

Peu de choses ont changé autour de la grande maison de bois blanc. Il y a le même chant des bayous qui résonne, la même végétation touffue qui envahit le jardin. La narratrice regarde cette maison, où, dans l’ombre des rameaux, se meuvent d’étranges et silencieuses créatures, dont les visiteurs se méfient. Malgré la peinture qui s’écaille, la maison est restée intacte, immuable, perdue au fin fond des marais grouillants. doggybags-sangs-dencre-ankamaLa maison est la seule aux alentours, la seule dans cette partie retirée du marais. Personne ne vient construire ici, le terrain est trop mauvais, la végétation trop envahissante et les bêtes trop présentes. La plupart des locaux évitent même cette partie des marais. Elle-même, dans son enfance, ses parents lui donnaient des consignes très claires, pour ne jamais aller à la maison au fond des marais. C’était pareil pour tous les gosses de la région. Mais bien entendu, les enfants finissaient toujours par désobéir pour aller, un jour ou l’autre fourrer leur nez dans cette mystérieuse et inquiétante maison…

Le recueil présente donc vingt et un récit, à la croisée du roman et de la bande dessinée. Des nouvelles, plus ou moins longues, différentes et dans l’esprit même que celles qui ont déjà été publiées dans les derniers DoggyBags. Les récits sont illustrés par un collectif de dessinateurs, à la plume, juste Tanguy Mandias, qui dévoile quelques histoires incroyables, avec d’étranges créatures, des aventures fantastiques et cauchemardesques. Les histoires sont plus ou moins intéressantes et oppressantes, il y a malgré tout de l’originalité, aussi des références et peut être quelques déjà vus, qui manque d’un rien pour être un peu plus fascinant. Le recueil est malgré tout plaisant à découvrir, pour les personnes qui aiment le genre, avec quelques atrocités, des frayeurs et des personnages hors du commun !

Sangs d’encre est un ouvrage à la croisée du roman et de la bande dessinée, un recueil de nouvelles horrifiques et frissonnantes. Un livre agréable et angoissant à découvrir, avec vingt et une nouvelles et quelques illustrations.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Marius et Fanny l’ Opéra Jazz au Silo de Marseille

Marius et Fanny l’œuvre inoubliable de Marcel Pagnol a été adaptée en Opéra Jazz par le ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Conan le cimmérien – Au-delà de la rivière noire

Au-delà de la rivière noire est le troisième tome de la nouvelle collection, Conan le ...

Les chansons de Timoté

Les chansons de Timoté est un recueil unique, un livre sonore, paru aux éditions Gründ, ...

Layla, conte des marais écarlates

Layla, conte des marais écarlates est une bande dessinée de Jérémy et Mika, parue aux ...

Fermer