Festival de Cannes J5 : Yorgos Lanthimos et Paul Schrader en compétition

Ce cinquième jour de la compétition a été marqué par la présence sur la Croisette de plusieurs stars américaines dans des films en compétition : Willem Dafoe, Emma Stone, Uma Thurman, Richard Gere. Les deux premiers étaient à l’affiche du dernier film du réalisateur grec Yorgos Lanthimos tandis que Richard Gere campe un cinéaste vieillissant dans le dernier film de Paul Shrader.

Quelques mois après avoir triomphé au Festival de Venise et à la cérémonie des Oscars avec “Pauvres créatures”, le réalisateur grec Yorgos Lanthimos était à Cannes en compétition avec son actrice fétiche Emma Stone. “Kinds of kindness”, un titre évidemment ironique se distingue de ses précédents films par sa forme. Il est construit en trois parties, trois histoires autonomes séparées par un générique mais avec les mêmes acteurs qui interprètent des personnages différents : Emma Stone, Margaret Qualley, Jesse Plemons, Willem Dafoe.ifférents :  Dans ces trois histoires, il est question de la privation de liberté, qu’elle soit consentie ou subie. Dans la première partie, le personnage interprété par Jesse Plemons se soumet entièrement à un homme qui va jusqu’à lui demander d’écraser en voiture un inconnu. Même s’il tente de se rebeller, il n’y parvient pas. La deuxième histoire, sans doute la plus surprenante, Emma Stone, revient après avoir disparu en mer et obéit à son mari qui lui demande des choses de plus en plus extravagantes, persuadée qu’elle a usurpé l’identité de son épouse. Dans la troisième, l’actrice américaine campe une jeune femme délaissant son mari et sa fille pour obéir aux injonctions d’un couple d’illuminés, gourous d’une communauté, à la recherche d’une femme capable de réveiller les morts. On retrouve l’univers de Yorgos Lanthimos et sa vision pessimiste du monde dan lequel on vit. Comme dans ses précédents films, les corps occupent une place importante. Ici, ils sont malmenés, mutilés. “Kinds of kindness” n’obtiendra sûrement pas la Palme d’Or mais il faut bien reconnaître que voir un film de Yorgos Lanthimos reste une expérience toujours appréciable.

Le nom de Paul Schrader sera toujours associé à “Taxi driver”. En toute logique, les journalistes présents à la conférence de presse n’ont pas manqué de lui parler du chef d’oeuvre de Martin Scorsese dont il a été le scénariste. Il était samedi à Cannes pour présenter son dernier film en tant que réalisateur, “Oh, Canada”, adapté du roman de Russel Banks. Richard Gere n’était pas venu au Festival depuis de nombreuses années et ses fans étaient ravi(e)s de le (re)voir. Dans “Oh Canada”, il interprète un cinéaste en fin de vie, atteint d’un cancer, qui a décidé de donner une dernière interview. Il souhaite que son épouse (Uma Thurman) reste présente à ses côtés pendant l’enregistrement. Le film est intéressant à plusieurs point de vue, d’abord parce qu’il questionne sur la mémoire. Paul Schrader a fait le choix audacieux de passer du noir et blanc à la couleur, pour montrer le travail de la mémoire incessant, qui modifie voire crée des souvenirs. Pourquoi cet homme choisit-il de raconter sa vie, à la veille de sa mort ? Pour la postérité ? Pour laisser une trace de son oeuvre ? Pour lui-même ? Le film questionne aussi sur cela. Lorsque cet écrivain vieillissant se laisse aller à ses souvenirs devant sa femme, il ne choisit pas les plus glorieux, quitte à donner une mauvaise image de lui. Il apparaît égoïste, homme à femmes, lâche, mauvais père. La mort est là, tout proche et il se met à nu, n’ayant plus peur de rien. Un film troublant, porté par Richard Gere, loin des personnages auxquels il nous a habitués.

crédit photos : Shochiku Co., Ltd. – Rhapsodie en août d’Akira Kurosawa (1991) / création graphique. Hartland Villa

A propos Laurence

A lire aussi

Rencontre avec Laury Thilleman

Il y a quelques jours, Laury Thilleman présentait sur France 3 La fête de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com