Fool Night Tome 1 : Transfloraison chez Glénat Manga

Il fallait que ça arrive un jour. Un épais nuage a recouvert la Terre pour la plonger dans cette « fool night » (Nuit stupide) pour l’éternité. Les humains n’ont eu d’autres choix que d’inventer un nouveau procédé, afin de produire l’oxygène et les plantes qui ont toutes disparu avec ce manque incessant de lumière. Les « condamnés » à mourir se voient implanter un germe, pour devenir eux-mêmes des arbres, et redonner un espoir de « vie » aux autres dans cette obscurité : c’est la Transfloraison

Le premier tome d’un seinen d’anticipation aussi fascinant que poignant.

Disponible le 4 Mai 2022 aux Éditions Glénat manga. (+12)

fool-night-cover.jpg
Fool Night 1 © by YASUDA Kasumi / Shôgakukan
  • Le décor :

« Aucune nuit ne reste noire … aucune nuit ne reste … »

Les rues d’une ville, dans le futur …

Deux enfants imaginent leurs vies d’adulte. Toshiro se voit déjà en légende de la musique, tandis que Yomiko se moque de lui, un peu énervée par son excitation ! Tout autour d’eux, cette ville où la verdure a une bien drôle de tête. Ils y sont tellement accoutumés qu’ils ne se retournent même pas devant ses corps germant tout autour d’eux. C’est ce qu’on appelle des sanctiflores. Des hommes et des femmes, malades ou trop vieux/lles, qui ont accepté la transfloraison, contre fortes rémunérations, afin de laisser une chance à leurs descendants et tous les autres. Car, depuis qu’un épais nuage à recouvert l’atmosphère, plus aucune lumière ne passe au travers. Ce qui a entraîné la mort prématurée de la nature, et donc, un manque d’oxygène évident.  Grâce à ses sanctiflores, l’air est de nouveau respirable. Payant, taxé, mais respirable.

Quelques années plus tard …

Tandis que Yomiko est devenue une fonctionnaire, chirurgienne, actant pour la transfloraison, Toshiro est un simple ouvrier. Il s’occupe de sa mère sénile et dangereuse si elle ne prend pas sa médication. Factures, loyer, pleuvent sur le maigre salaire du jeune homme. Dans un élan dépressif, il avale des produits nocifs, et se rend dans un centre de transfloraison, afin d’empocher les dix millions promis

C’est avec surprise, que son amie d’enfance le retrouve face à elle, dans un des bureaux de l’hôpital où elle exerce …

fool-night-1-extrait.jpg
Fool Night 1 © by YASUDA Kasumi / Shôgakukan
  • Le point sur le manga :

Découverte totale de ce jeune mangaka, Kasumi Yasuda, et du sujet extrêmement futuriste qu’il nous propose là. Fool Night aux Éditions Glénat Manga, mêle intelligence de la nature et génétique. Ce premier tome anticipatif pose des bases relativement passionnantes : l’application d’un procédé, le désespoir d’une société, le devenir de l’humanité.

Quelle idée que de faire perdurer l’âme humaine sous une forme végétative, pour prolonger la vie des malades et des mourants. Qui plus est, les entendre communiquer dans leur propre langage : malgré l’horreur de l’acte, je trouve que le don de soi pour muter en quelque chose d’utile pour la société, est assez poétique. Outre le fait des abus qui peuvent être perpétrés pour le gain de cette transformation, le mangaka insiste également sur la relation des deux personnages principaux. Leur rapport à cette transformation, leurs différences sociales, leur utilité …

Le trait est fin et terriblement expressif, à la manière du grand Otomo dans son œuvre Dômu. Et les quelques pages en couleurs sont extrêmement marquantes.

fool-night-1-planches.jpg
Fool Night 1 © by YASUDA Kasumi / Shôgakukan
  • La conclusion :

Totalement emballée par le thème anticipatif (et un peu horreur, malgré la poésie du geste !). Ce mélange de nature et d’humanité, pour lutter contre cette terrible Fool Night et ce qui en résulte. Un premier opus aux Éditions Glénat Manga, qui accroche complètement le lecteur avec ses deux personnages attachants, que l’on rencontre dès l’enfance. Et que l’auteur transpose dans leur vie d’adulte. Ainsi que, par le début de cette histoire de compréhension des sanctiflores et de recherches de personnes transflorées. 

Reste à voir quelle tangente va prendre le second tome, que l’on aimerait intrigant, et surtout, savoir ce qu’il va advenir du protagoniste principal :) Coup de coeur pour ce premier tome !! 

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Riquiqui-le-tout-petit-monstre-flammarion

Riquiqui le tout petit monstre

Riquiqui le tout petit monstre est un album jeunesse de Magdalena, Laurent Souillé et Bruno …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com